Devenir parachutiste au 8è RPIMa

Capture d’écran 2016-08-31 à 11.58.50Le 8è RPIMa a mis en ligne entre octobre 2015 et novembre 2016 des vidéos qui décrivent les étapes de la formation de base d’un parachutiste aujourd’hui. Ce programme d’aide au recrutement donne aux futurs engagés une vision réaliste de ce qui les attend.
Bande annonce.

Les 13 premiers épisodes ont fait l’objet d’un article sur notre site, en date du 31/08/2016. 


commandoVoici les deux derniers épisodes d’octobre et de novembre 2016 :

Episode 14 : le stage commando : rusticité et cohésion, piste collective, combat corps à corps, explosifs, raid
Episode 15
: rallye de fin de formation et remise des fourragères sous les yeux d’anciens parachutistes. Chant de compagnie : « Peuvent pleuvoir grenades et gravats… »

Une fois sur notre site, visitez aussi notre rubrique « Les Potins du Caporal » qui contient d’autres informations sur  les parachutistes et l’armée. 

 

Publicités

Samedi 8 octobre : les paras UNP d’Auvergne-Rhône-Alpes ont rendu hommage à Saint Michel

ob_2121db_p1140545
Roland L., président de la section UNP Pays de Gex, organisateur de cette Saint-Michel régionale, à Divonne-les-Bains. 

Roland L. , président de l’UNP du pays de Gex avait invité à Divonne-les-Bains toutes les sections UNP d’Auvergne-Rhône-Alpes, dont l’UNP-CLI de Lyon, pour fêter ensemble la Saint-Michel, quelques jours après la date officielle du 29 septembre.
Un membre du Bureau de l’UNP Pays de Gex a prononcé quelques mots en ouverture de la messe animée par l’Ensemble Jean-Philippe Rameau : « Saint Michel archange, nous te disons merci pour nous avoir donné le courage de passer par la portière pour plonger dans l’inconnu » tandis que, dans son homélie, le curé de l’église Saint-Etienne de Divonne-les-Bains évoquait la greffe d’un citronnier sur un mandarinier : « les fruits sont différents ; ils ont leur propre nature mais appartiennent au même arbre », métaphore qui pourrait s’appliquer au monde des anciens parachutistes : ils ont vécu des aventures différentes ; certains ont passé plus de temps dans l’armée que d’autres, ont entendu siffler des balles ou pas, ont été blessés, récompensés, promus ou pas,… mais tous ont été volontaires, ont suivi un dur entraînement et accepté par avance les missions les plus périlleuses qui leur seraient confiées ; en cela, ils sont tous égaux et appartiennent au même arbre…Lors de la cérémonie devant la mairie, Etienne Blanc, maire de Divonne-les-Bains a affirmé : «  les régiments parachutistes sont les piliers de notre fierté nationale », vivement applaudi par la cinquantaine de parachutistes présents et les quelque vingt porte-drapeaux. Après la remise de décorations, les paras ont défilé derrière la musique municipale pour rejoindre le restaurant « le Nautic » pavoisé des couleurs de la France, où avait lieu le banquet traditionnel. Les bénéfices de la tombola seront versés à l’Entraide Parachutiste.

ob_fe1591_p1140546-1
Marcel B. (à gauche), délégué régional et président de la section UNP73 avec le général de division Jean-Michel W., ancien chef de corps du 2è REP, délégué de la Fédération des Anciens de la Légion Etrangère.

Lors de la cérémonie devant la mairie, Etienne Blanc, maire de Divonne-les-Bains a affirmé : «  les régiments parachutistes sont les piliers de notre fierté nationale », vivement applaudi par la cinquantaine de parachutistes présents et les quelque vingt porte-drapeaux. Après la remise de décorations, les paras ont défilé derrière la musique municipale pour rejoindre le restaurant « le Nautic » pavoisé des couleurs de la France, où avait lieu le banquet traditionnel. Les bénéfices de la tombola seront versés à l’Entraide Parachutiste.

ob_c50d2f_p1140561-copie-1
Galerie photos       
Vidéo du défilé (réalisation Gilles M., UNP Ain-Bugey)

 

 

Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme

i.php
Nous mettrons en ligne la photo de cette médaille dès qu’elle sera disponible.

Le décret n° 2016-99 du 12 Juillet 2016 portant création de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme est paru au JO du 13 juillet 2016.
Cette médaille est décernée, à compter du 1er janvier 2006, aux français et étrangers tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger contre les intérêts de la république française, depuis le 1er janvier 2006.
La décoration représentera une « fleur à 5 pétales marqués de raies blanches et chargé de cinq épis de feuilles d’olivier pour symboliser la valeur de la paix ». Au centre, une médaille couleur argent bordée de bleu portera l’inscription « République Française » et, au cœur, la statue de la place de la République à Paris, devenue un lieu de recueillement emblématique après les attentats de 2015. Sur le revers sera inscrit la devise « Liberté, Égalité, Fraternité« , et au centre, deux drapeaux français croisés. Médaille_nationale_de_reconnaissance_aux_victimes_du_terrorismeElle se porte juste après l’Ordre National du Mérite. C’est à dire que, selon la liste officielle, en date du 15 juillet 2010, signée par le général Jean-Louis Georgelin, ex-Grand Chancelier de la Légion d’honneur, cette médaille se place avant les Croix de guerre et la Croix de la Valeur Militaire. Ce qui n’a pas manqué d’interpeller à juste titre certains médaillés militaires… Etrange médaille qui, contrairement à beaucoup d’autres décorations, ne procure plaisir ou fierté, ni à ceux qui la décernent, ni à ceux qui la reçoivent. Plusieurs associations de victimes ont déjà exprimé leur opposition à cette nouvelle médaille.
Hélas, elles seront bientôt décernées aux victimes de l’attentat du 14 juillet, à Nice…

Mise à jour le 24/10/2016 :
Cette médaille est loin de faire l’unanimité auprès des principales associations de victimes. Le Secrétariat aux victimes a précisé que cette médaille ne sera attribuée qu’à ceux qui en font le demande. Quant à son rang aux cotés d’autres décorations, le fait d’être décernée par le Président de la République et non par le Ministre de la Défense la place, à cause du protocole, avant la Médaille Militaire, entre autres.