« Maintenant, je suis un homme ! ». Souvenirs d’Indochine de Marc Bontemps, de l’UNP-CLI, Lyon

affiche para copie « Tant qu’on a pas fait l’armée, on est pas un homme ! » la décision est sans appel. Mais comment expliquer à la mère de sa petite amie Arlette qu’il est dispensé des obligations légales en qualité d’aîné de sept frères et sœurs ? Il ne reste à Marc Bontemps qu’une seule solution : s’engager. Le 2 octobre 1950, il signe pour trois ans. Il est affecté au 5è Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes et passe son brevet parachutiste n°52762 à Meucon, en décembre 1950. Il est caporal quand il s’embarque pour l’Indochine sur l’« Athos »  en juillet 1951 ; il a 22 ans.

Lire la suite

Publicités

Jeudi 6 octobre sur LCP : le commando Ponchardier

thth-3Le Journal de la Défense publie chaque mois sur la chaîne LCP un reportage d’une quinzaine de minutes produit par l’ECPAD. Le jeudi 6 octobre prochain, de 10H15 à 10H30, le reportage sera consacré à un nouveau commando marine, le commando « Ponchardier ». D’autres émissions ont apporté un éclairage sur diverses unités, opérations ou métiers des armées de terre, Air ou Mer. 
th-1Après les commandos de marine Jaubert, de Montfort, de Penfentenyo, Trépel, Hubert et Kieffer, la Force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO) compte une septième unité de ce type depuis le 1er septembre 2015. Ces commandos sont aussi des parachutistes de haut niveau. 
Un commando « Ponchardier » a déjà été actif au sein de la Marine nationale. Il s’agissait d’un commando parachutiste de l’aéronautique navale (ou SAS B) qui, constitué en 1945 à Hyères par l’amiral Henri Nomy, s’était illustré durant la guerre d’Indochine sous les ordres de Pierre Ponchardier, au sein du CLI, contre les japonais, puis du Viet-Minh. 

Regarder le teaser de cette émission

 

Septembre 2016 : Remy Boullé, commando de l’air, aux jeux paralympiques de Rio

ob_b7ff2e_14202638-1066628336758977-204974957488
Blessé lors d’un accident de saut, Rémy Boullé est paraplégique.

Souvenez-vous, au congrès 2015 de l’Union Nationale des Parachutistes, à Toulouse, le Président National de l’UNP remettait via l’aspirant B. du commando parachutiste de l’Air N° 20, un chèque de 3000 € pour venir en aide au caporal chef Rémy Boullé du CPA 20, gravement blessé en accident de saut.
Son engagement dans cette unité très spéciale l’a amené à participer à des opérations en Afghanistan, au Mali, au Niger ou encore au Tchad, jusqu’à son tragique accident de saut du 4 septembre 2014, à l’âge de 28 ans, qui l’a laissé paraplégique.
Lire la suite