Les potins du Caporal

Ce site cessera d’émettre le 31 octobre 2017

Après délibération, le Bureau de la section de Lyon de l’Union Nationale des Parachutistes a décidé le 12 septembre 2017 la fermeture de son site internet. Cette fermeture sera effective à la fin de ce mois d’octobre 2017.
Pour vous informer en ligne sur la vie des sections locales voisines et plus généralement sur le monde parachutiste militaire, vous pouvez vous rendre sur les sites suivants :
Section de l’Ain : http://unp-ain-bugey.over-blog.com
Section de la Haute-Savoie : http://www.unp74.org
Section des Allobroges : https://unplesallobroges.wordpress.com

Et, bien entendu, sur le site national : http://union-nat-parachutistes.org

Section de Lyon. Contact : Jocelyn GOMEZ , secrétaire de section par intérim. gomez.jocelyn@orange.fr . Tél : 06 12 09 02 26

____________________________________________________________________________________________Les propos tenus dans cette rubrique n’engagent que leur auteurs. Les sources sont citées et nous en remercions les auteurs.

 

_____________________________________________________________________Mis en ligne le 15/03/2017

« Nous, Parachutistes, nous nous souvenons plus de notre numéro de brevet que de notre numéro de sécu. »

logo UNPLe vendredi 3 mars a eu lieu à Agde (34) l’inauguration d’une stèle dédiée aux parachutistes. C’est devant une belle assistance, de nombreux drapeaux et d’un carré imposant de bérets rouges qu’a été dévoilée la stèle et prononcés les discours du président de la section UNP de l’Hérault et du maire. Suivirent les dépôts de gerbe, la minute de silence, l’hymne national, le traditionnel salut aux porte-drapeaux et la Prière du Para, chantée.
Cette cérémonie a permis à Alain Dardare, président de la section UNP, de rendre hommage à François Conesa, mort en Algérie :
 x2017-03-06_110550_16992044_1555256057836497_7142530091524374202_o.jpg.pagespeed.ic.1brpckFQFx

« Dès le début 1957, la zone ouest algéroise lance l’opération de pacification « Pilote ». La première phase débute le 28 mars par l’opération « OK 11 » au nord de Carnot. Le 10 avril, le régiment part en opération de nomadisation. La mission est de contrôler la population, d’arrêter les rebelles et de les ficher. Le 23 avril les bérets-bleus prennent la direction de Marbot. Après plusieurs heures de marche, la 2è Cie bivouaque à proximité du djebel Bou Amrouss. Au petit jour, un voltigeur de la 2è section, en train de faire chauffer son café, a la surprise de voir venir sur lui un groupe ennemi. Il donne aussitôt l’alerte, mais les fellaghas s’enfuient dans l’oued en contrebas. L’aspirant Pierre Lanson se lance à leur poursuite avec ses paras, se fait tirer dessus à bout portant et est blessé. Très vite, trois de ses hommes, le caporal-chef Mohamed Zeggaï ainsi que les chasseurs Jean-Claude Cordiez et François Conesa sont tués. La 2è compagnie est tombée sur le gros de la bande. Les pertes s’avèrent très sévères : six tués et sept blessés dans ses rangs.
x2017-03-06_110550_ill4_17097229_1555250647837038_3125953324485006255_o.jpg.pagespeed.ic.kPhEnvXDvz
Le 27 avril 1957, le maire d’Agde reçoit un communiqué de la sous-préfecture : « Prévenir M. Conesa à Agde du décès du chasseur 2ième cl d’Infanterie Conesa François, 14°RCP. Décédé à la suite de ses blessures reçues en opération le 24 avril à Miliana, commune  de Marbot – département d’Alger. » François Conesa était Titulaire de la Médaille Militaire et de la Croix de la Valeur Militaire.

_____________________________________________________________________Mis en ligne le 28/02/2017
Les OPEX entrent au Mémorial, au musée de l’Armée et au dictionnaire

C’est l’un des projets auquel le ministre de la Défense et son cabinet tiennent le plus : la mise en valeur des opérations extérieures. Et plusieurs initiatives ont été lancées en ce sens. On sait que le 23 mars sera posée la première pierre, dans le parc André-Citroën, du monument à la mémoire des soldats français morts pour la France en OPEX (des soldats dont la liste n’a pas encore été finalisée).
Autre lieu parisien qui va s’ouvrir aux opérations extérieures: le musée de l’Armée où une salle pourrait être consacrée à l’après-1945 : la décolonisation, la Guerre froide, les OPEX. Le projet est dans une « phase active de préparation« .
L’idée avait été lancée en octobre 2015 par Jean-Yves Le Drian (lire ici). Le ministre s’était alors demandé: « Comment comprendre – et je le redis, comment accepter – que les opérations extérieures ne soient pas évoquées à l’endroit même où la Nation honore ceux qui sont tombés en son nom? Comment ne pas regretter que le fait colonial et ses conséquences, si importantes pour la France aujourd’hui, ne soient pas développés ?« .
DICOPEX. Enfin, les éditions Nouveau Monde et la DMPA vont publier, probablement en avril, un « dictionnaire des OPEX « . Ce dictionnaire fera un bilan non exhaustif des opérations extérieures de la France depuis 1963, en donnant par notice un résumé rapide du contexte d’engagement, des raisons de l’intervention française, de l’opération et de son bilan. Ce travail délicat a été réalisé par une équipe mixte composée d’historiens universitaires ou militaires, d’officiers en poste et de journalistes spécialistes des questions de défense.

 Source « Lignes de Défense »
Quelques insignes parachutistes d’OPEX :

_____________________________________________________________________Mis en ligne le 23/02/2017
« Soldats de France », nouveau magazine trimestriel de l’Armée Française

soldats-de-franceLe premier numéro de « Soldats de France », le nouveau magazine trimestriel d’histoire militaire de l’armée de terre, est désormais disponible en ligne. Ce projet a été lancé à l’automne dernier lors de la première journée des historiens de l’armée de terre et mis en place en décembre.
La formule, gratuite, permet de réduire les coûts et de toucher d’abord un public-cible composé de jeunes cadres.
Le lieutenant-colonel Rémy Porte en assure la rédaction en chef. Depuis novembre 2015, il est officier référent « Histoire » pour l’armée de Terre, chargé de l’animation du réseau des historiens militaires et de la mise en œuvre de la politique « Histoire » dans son armée d’appartenance.
legionnaire-2e-repLe premier numéro (16 pages) est consultable ici. On y parle des artilleurs du Mont Igman, des 60 ans de la croix de la valeur militaire, du 35e RI et de l’opération Bonite au Katanga, où se sont illustrés nos paras du 2è REP, sous le commandement du Colonel Erulin ainsi que des équipes du 13è RDP et du 1er RPIMa larguées quelques heures avant le gros des forces franc-belges.
Et en page 10, un focus sur l’équipement, l’uniforme et l’armement des légionnaires du 2è REP à Kolwezy. On y apprend que les légionnaires et leurs gradés ont très vite échangé leur MAT49 réglementaire contre des armes prises à l’ennemi, comme l’AK47. 


_____________________________________________________________________
Mis en ligne le 16/02/2017
17 juin 1993 : des appelés paras du 9è RCP dans la tourmente de Mogadiscio

La revue « le Sioux » de février 2017 reprend deux articles écrits par le colonel Michel Goya en 2008 relatant :
unknown• le premier, dans le cadre de l’opération Oryx de l’ONU une intervention française du 17 juin 1993, engageant dans le centre de Mogadiscio des appelés parachutistes du 9è RCP, des VSL (volontaires service long). Sous le commandement du colonel Pierre de Saqui de Sannes, l’action était destinée à dégager des soldats marocains et pakistanais pris au piège par les hommes de Mohamed Farah Aided, dangereux seigneur de la guerre somalien.
46044673-cached• le second, le 3 octobre 1993, une opération américaine en marge de l’ONU destinée à neutraliser le même Mohamed Farah Aided, également dans les rues de Mogadiscio. Ce raid allait se terminer en une tragédie qui a fait l’objet du film « La chute du Faucon Noir ».
Le colonel Goya compare ces deux opérations : différences d’approche, position des décideurs, armes et véhicules employés, connaissance de l’adversaire, etc. Dans les deux cas les rebelles somaliens s’entouraient de femmes et d’enfants pour empêcher les occidentaux de manœuvrer et tirer.
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 09/02/2017
La vie quotidienne d’un militaire en Opex

… au camp Kossei, siège du quartier général de la force Barkhane au Tchad. Vous pourrez comparer avec ce que vous avez connu.
201702041434-fullSource La Dépêche

_____________________________________________________________________
Mis en ligne le 31/01/2017
L’année 2016 au 8è RPIMa
unknown

Une vidéo retrace les moments forts de ce régiment parachutiste durant l’année 2016 : tirs, franchissement de rivière, sauts, arrestations de civils, embuscades, déminage, combats urbains, Sentinelle, évacuation de blessés, combat en milieu chimique, prises d’armes et défilés… Conclusion : rejoignez le 8è RPIMa en contactant le tél. 05 63 62 55 72 !
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 25/01/2017
Le pilotage de drones, comme si vous y étiez…

ob_0446e8_1-20151025-bss-bkn-nmy-reaper-007-archL’armée US a mis en ligne une vidéo montrant le pilotage de drones MQ-9 Reaper UAV ou MQ-1 Predator à partir d’un cockpit intégré dans une caravane.
Par ailleurs, la Direction générale de l’armement (DGA) a annoncé avoir reçu son deuxième système de drones MALE Reaper et dans le même temps avoir commandé le quatrième. Cela permet de répondre aux attentes de la Loi sur la programmation 2014-2019. L’armée de l’air à une nouvelle fois fait appel au constructeur américain General Atomics dans l’attente d’un drone MALE européen prévu pour 2025.

_____________________________________________________________________
Mis en ligne le 25/01/2017
Simulation de combats de rue

cerbereLe groupement Thales-RUAG a remporté le 30 décembre dernier, le marché « Cerbère » pour la modernisation de l’instrumentation des centres d’entraînement en conditions réelles de l’armée de Terre. Le programme comprendra l’instrumentation de plus de 2 000 acteurs : fantassins, blindés, etc. A Sissonne, l’infrastructure complète d’un village de combat est actuellement instrumentée, soit 300 bâtiments, permettant le suivi et l’analyse du combat à l’extérieur et l’intérieur des bâtiments. A Mailly-le-Camp, l’entraînement s’effectue sur un terrain ouvert de 120 km2.
Cerbère permettra aux sous-groupements tactiques inter-armes (SGTIA) de se préparer efficacement dans des conditions similaires à celles rencontrées en opération.
Ce programme de simulation instrumentée pour l’entraînement en conditions réelles des forces terrestres offre la possibilité à une armée moderne, dotée de moyens numérisés, de suivre et d’analyser toutes les phases d’engagement, avec un maximum de réalisme
maxnewsworldtwo212167Grâce à ce système, l’unité en centre d’entraînement sera équipée pour simuler les tirs et leurs effets avec : des émetteurs et des récepteurs laser, un système de localisation (au centimètre près dans les bâtiments), des communications haut débit permettant la remontée des positions et des engagements de façon quasi instantanée. Les effets visuels et sonores des combats seront par ailleurs rendus par une utilisation intensive de moyens pyrotechniques et de fumigènes, associés à des haut-parleurs pour les effets sonores. Combinés, ces dispositifs assureront un maximum de réalisme dans le rendu du champ de bataille et permettront aux troupes de ressentir le stress du combat dans des conditions très proches de leurs missions réelles.

Source
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 22/01/2017
Nos forces spéciales sont à Mossoul


gomarunknownLe patron de la Direction du Renseignement Militaire, le général Christophe Gomart, ancien patron des Forces Spéciales (COS), a reçu une équipe de « Complément d’enquête » de France 2 dans son bureau du ministère de la Défense, après un reportage sur le travail de l’armée française en Syrie et en Irak. L’entretien a été diffusé dans « Complément d’enquête » le 19 janvier 2017. Dans le reportage vidéo, on découvre le travail des forces spéciales françaises dans les combats pour reprendre Mossoul.

capture-decran-2017-01-22-a-11-06-35
Source
_____________________________________________________________________
Mis en ligne le 21/01/2017
Deux salons pour réactualiser ses connaissances sur les matériels et les armements de nos armées

tv-libertes

TV Libertés vous propose, dans un premier temps, un tour d’horizon du matériel militaire exposé lors d’une démonstration des capacités de l’armée de Terre, puis dans une seconde partie, les témoignages – certains anciens –  de l’africaniste Bernard Lugan, des généraux Pinard Legris (ASAF), Vincent Desportes, Didier Tauzin, Jean-Claude Lafourcade, du Colonel Jacques Hogard et de l’aumônier militaire Christian Venard. Avec quelques scoops sur le rôle trouble joué par la CIA au Kosovo et au Rwanda. Il ressort aussi de ce reportage que l’Armée française est en proie à de nombreuses difficultés, conséquence d’un désamour de la part de nos élites dirigeantes. 
Reportage
Source 

capture-decran-2017-01-19-a-11-44-38La 3ème édition du salon SOFINS se tiendra les 28, 29 et 3° mars 2017 au camp de Souge, près de Bordeaux. Ce salon, conçu par le Commandement des opérations spéciales (COS) sous le haut patronage du ministère de la Défense, est dédié aux Forces Spéciales qui, avec leurs 4000 hommes et leur faculté d’acheter « sur étagère* », représentent un marché intéressant pour les quelque 200 exposants. De ces contacts « en boucle courte » entre les industriels et les hommes de terrain naîtront les armes et équipements les mieux adaptées aux missions de nos Forces Spéciales.
Vidéo de 60 minutes sur le 2ème salon SOFINS, en 2015
* libre achat de matériels et d’armes, partout dans le monde, en fonction des besoins spécifiques de la mission. 
_____________________________________________________________________
Mis en ligne le 17/01/2017
La médecine de guerre au plus près des combats

Depuis les attentats en France, les équipes du SAMU civil et les urgentistes s’inspirent du retour d’expérience des médecins et des chirurgiens militaires. Depuis un an, les soignants civils sont formés par le service de santé des armées à la prise en charge de blessures balistiques mais aussi aux procédures de  » triage  » des victimes d’un attentat.
Pour comprendre pourquoi l’armée détient ce savoir-faire unique, l’équipe du Journal de la Défense s’est rendue au Sahel où 3.500 soldats sont engagés dans l’opération Barkhane. Dans cette zone qui s’étend sur près de 4000 km, des infirmiers, des médecins et des chirurgiens militaires oeuvrent chaque jour pour soigner et sauver des vies et améliorer l’efficacité des procédures.
La conclusion : « que chaque citoyen soit formé aux gestes simples qui peuvent sauver une vie ».

capture-decran-2017-01-17-a-16-38-35

Source : Journal de la Défense, sur LCP.
_____________________________________________________________________
Mis en ligne le 7/01/2017
Les vœux du général d’armée de Villiers : la règle des « trois C »

pierre_de_villiers_par_claude_truong-ngoc_septembre_2015Mon cher camarade,

[…] Certains d’entre vous commencent, ces jours-ci, ce qui sera leur première « année pleine » sous les drapeaux. Vous vous trouvez donc, à la fois, au début d’une année et au commencement d’une carrière que vous avez choisi de placer sous le signe du service.
C’est l’occasion, pour moi, de vous adresser des « vœux personnalisés » pour 2017. Cette année sera déterminante. Vous allez continuer à vous construire,  à vous former, à vous forger. Vous serez aidés, bien sûr, mais il vous faudra d’abord compter sur vos propres forces et partir du bon pied, comme en ordre serré !
Je vous souhaite sincèrement de relever ce défi ; je vous souhaite les satisfactions et la plénitude que l’on trouve à vivre sa vie militaire selon la règle des trois « C » :
La compétence, bien sûr. On ne naît pas compétent ; on le devient ! C’est une bonne nouvelle. La compétence est accessible à tous ceux qui veulent se donner la peine de la gagner par la volonté, la constance dans le travail et la régularité dans l’effort. Dans le contexte sécuritaire instable et incertain que nous connaissons aujourd’hui, nos armées et derrière elles, notre pays, ont plus que jamais besoin de votre compétence.
Le caractère, aussi, sans lequel rien de grand n’est possible. Le caractère ce n’est pas l’entêtement mais la constance ; ce n’est pas « être pétri de certitudes » mais c’est « avoir des convictions ». Je vous souhaite d’affermir le vôtre. Il vous sera d’un précieux secours dans les situations délicates, dangereuses ou confuses que vous aurez à connaître et à gérer. Ce pourrait bien être dès cette année.
Le cœur, enfin. Celui qui place le bien commun au-dessus des intérêts particuliers, au-dessus des catégories, au-dessus des chapelles. Celui qui nous pousse naturellement à venir en aide au camarade en difficulté. Le cœur reste l’élément de base de la cohésion qui fait la force et la cohérence de nos armées.
Pour terminer, j’ajoute deux « C » supplémentaires : je vous souhaite un savant alliage fait de chance – il en faut – et de courage – on l’attend de vous -. […]
Excellente année 2017 ! Vivez-là à fond, sans esprit de recul !

Fraternellement,
Source
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 07/01/2017
De nouveaux drones Thales équiperont nos armées en 2019

cover-r4x3w1000-586e7b65e66d9-img-20161012-111305-copyright-aviation-design-1-1

Battu sur le contrat des drones tactiques de l’armée de terre, remporté par le Patroller de Safran, Thales prend une petite revanche. La Direction Générale de l’Armement a officialisé jeudi 5 janvier la sélection du groupe électronique français pour le contrat dit « Système de mini drones de renseignement (SMDR) ». Thales, allié à deux PME françaises, Aviation Design pour le véhicule aérien et Merio pour la boule optronique, fournira 70 systèmes Spy’Ranger (35 fermes et 35 en option). Chaque système comprenant trois drones et une station sol, le contrat porte donc sur 210 drones en tout, avec des premières livraisons prévues fin 2018. L’accord, qui intègre aussi 10 ans de soutien, est estimé à 103,4 millions d’euros. Le Spy’Ranger remplacera les antiques DRAC de l’armée de terre.

Les armées doivent disposer de renseignements d’origine image toujours plus fiables et en temps réel. Avec le Spy’Ranger, les forces armées bénéficieront d’un avantage tactique déterminant, avec la capacité à observer de jour comme de nuit sur une longue durée – 2H30 – et ce jusqu’à 30 km. Ainsi, le Spy’Ranger permet de remplir les missions suivantes : éclairer la progression d’un groupement tactique interarmes (GTIA), appuyer une reconnaissance offensive ou une réduction de résistance isolée, participer à un dispositif de couverture ou à la manœuvre des feux en constituant un œil déporté des éléments d’observation. Transportable en sac à dos, Spy’Ranger possède la meilleure résolution du monde. Sa liaison de données tactiques protégée au standard le plus élevé propose un haut débit permettant de transmettre un flux d’images en haute définition sur des théâtres d’opérations en environnement hostile (climatique, électromagnétique, physique, etc.).

Présentation vidéo du drone Spy’Ranger
Source
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 21/12/2016
Publicité 

images
Noël est le temps du partage. Sainsbury ‘s, une grande chaîne de supermarchés anglaise, réalise une publicité intelligente, poignante et respectueuse. L’action se déroule en décembre 1914, le jour de Noël…

Regarder la vidéo
_____________________________________________________________________
Mis en ligne le 21/12/2016
Les commandos et les fusiliers marins ne protégeront plus les navires civils contre les pirates…

487581989

Le gouvernement l’a fait savoir aux armateurs : les militaires ne protégeront plus les navires de pêche dans l’océan Indien contre d’éventuelles attaques de pirates. Les armements doivent désormais avoir recours à des sociétés privées. Celles-ci pourront engager d’anciens militaires.
Depuis 2009, la marine nationale assure, grâce à des fusiliers et des commandos, la protection de navires commerciaux français, dans deux zones principales de la piraterie, le nord-ouest de l’océan indien et le golfe de Guinée. Seulement, en raison de contraintes administratives et d’effectifs, la marine ne peut répondre qu’à environ 70 % des demandes. Ce qui amène logiquement à une future loi sur les équipes de protection embarquées (EPE), dont le rapporteur est le député du Pas-de-Calais, Nicolas Bays.

Avec une réflexion très claire :  » Puisque la marine nationale n’est pas en mesure de répondre à l’ensemble des besoins, l’autorisation de recourir à des gardes privés armés est nécessaire, à condition d’être strictement encadrée.  »
Source Le Télégramme
_____________________________________________________________________
Mis en ligne le 19/12/2016
Reconversion réussie à Caylus : l
e camion-restaurant du sergent-chef Diarra.

capture-decran-2016-12-16-a-10-42-08« Je garde en moi une forte envie de rester au service du soldat », confie Abdou Diarra, sergent-chef parachutiste. Après 27 années de carrière militaire dans l’infanterie de marine, Abdou se lance, avec le soutien de sa famille, dans un projet original de reconversion. Afin de maintenir un lien privilégié avec l’armée de terre dont il est issu, il créé avec l’accord de sa hiérarchie son entreprise un food-truck ou restaurant mobile. « Je voulais me faire plaisir, raconte Abdou. J’aime à la fois cuisiner et le contact humain». Il livre un conseil à ceux qui voudraient se lancer dans l’aventure de la reconversion « Allez jusqu’au bout de votre idée, ça aboutira ! Comme sur le terrain, ne faites pas marche arrière, accomplissez la mission jusqu’au bout ! »
Implanté dans la base de Caylus (82) où il était affecté depuis 6 ans, son camion mobile est ouvert selon les besoins des militaires, en complément du mess. « Le Boukarou » propose des plats simples et rapides mais aussi plats exotiques inspirés du Mali, d’où il vient, et de ses opérations extérieures, comme le poulet Yassa ouest africain. Selon l’entrepreneur, c’est une nouvelle façon de faire plaisir aux soldats. Un clin d’œil au dicton, « le moral des troupes est au fond de la gamelle ! ». 
logo_le_boukarouLe logo de la société représente une maison africaine au toit de chaume du temps de la colonisation. En Afrique, ce type de maison est appelé « Boukarou », ce qui signifie le lieu, la chambre, l’endroit… Ce choix coulait de source, car au sein des armées, et notamment de l’armée de Terre, quasiment tout le monde connait – ou à déjà entendu parler – du Boukarou, sans parfois savoir de quoi il s’agit vraiment. « Le Boukarou » devrait à terme s’implanter sur d’autres camps militaires. « Le Boukarou » est ouvert tous les jours de 17h à 23h et un week-end sur deux au centre de formation d’infanterie pour les militaires du rang (CFIM) de Caylus. Contact : dak.diarra@gmail.com
Source
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 19/12/2016
Tragique accident à Kourou , en Guyane

thUn militaire de 28 ans du 2è Régiment Etranger de Parachutistes  est mort le mercredi 7 décembre vers 21h30 dans une caserne de Kourou. D’origine Bulgare, le parachutiste était en mission de courte durée pour la protection du Centre Spatial français. Selon l’enquête, le militaire qui se trouvait au premier étage d’un des bâtiments du casernement a voulu montrer à ses camarades sa technique pour franchir une rambarde. Au moment d’exécuter son mouvement, ses pieds sont restés pris dans le garde-corps du balcon. Le militaire a chuté et sa tête a touché violemment le sol. Il est mort avant  l’arrivée des secours.
Source
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 5/12/2016
L’épopée des hélicoptères français

super_puma_as332_helicopter_france_05Un beau documentaire retrace  en 50 minutes l’histoire de l’hélicoptère que les parachutistes ont connu en Indochine mais plus encore en Algérie. L’accent est mis particulièrement sur des engins mythiques, dans leur version civile ou militaire :
capture-decran-2016-12-04-a-12-00-12• l’Alouette II, conçue avec des matériaux nobles, facile à réparer, une « jeep de l’air » en quelque sorte, vendue à l’international à plus de 1000 exemplaires
• l’Alouette III, dès 1961, efficace à haute altitude, utilisée pour le secours en montagne, acquise par 43 pays, un « Saint-Bernard de l’air ».
• l’Ecureuil, construit à plus de 5000 exemplaires, il s’est posé sur l’Everest, à 8840 m d’altitude, par -38°C, prouvant qu’il était l’hélicoptère le mieux adapté aux pays de montagnes… mais qui a su aussi donner satisfaction à la police de Los Angeles. 
• le Super Puma, capable de soulever 5 tonnes, volant à 250 km/h, vendu à plus de 1600 exemplaires.
• le Dauphin, lancé en 1972, qui a su largement pénétrer le marché américain, contre le Sikorski S76, grâce à sa vitesse de 371 km/h et les 70 brevets déposés par les équipes de l’ingénieur talentueux René Mouille, « Monsieur Hélicoptères » de 1946 à 1988. 
Après avoir relevé les défis de la fiabilité, de la maintenance, du portage de charges lourdes, de la consommation de carburant, de la vitesse,  les constructeurs français  doivent désormais abaisser le niveau sonore de leurs prochains hélicoptères, contrainte imposée aujourd’hui dans toutes les interventions civiles, policières ou militaires.

A regarder sur YouTube
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 28/11/2016
Les COS ouvrent les portes et renseignent….

cos2

Le Journal de la Défense a publié il y a déjà quelque temps un intéressant reportage d’une vingtaine de minutes sur les Forces spéciales, onze unités regroupées sous un commandement unique. Elles sont différentes des unités conventionnelles par leur façon d’intervenir, en petits groupes, dans la profondeur du territoire ennemi, avec des matériels, armements et moyens de transport dédiés. Ces spécialistes  interviennent dans les trois dimensions – terre, air, mer – en équipes disposant de compétences hyper spécialisées, complémentaires et redondantes. Parmi leurs missions, les sauts à très grande hauteur, la reconnaissance et le balisage de pistes sommaires, l’éclairage d’objectifs pour l’aviation, la confirmation humaine de renseignements, l’observation furtive, les frappes « chirurgicales », et bien d’autres qui ne font l’objet d’aucun compte rendu dans les magazines ou blogs militaires.
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 24/11/2016
Le para qui a mis hors combat cinq assaillants, c’était un canular

capture-decran-2016-11-20-a-16-31-16

Sur les réseaux sociaux a tourné en novembre un très – trop – beau fait divers. A Toulouse, un ancien adjudant parachutiste aurait mis K.O. cinq assaillants armés de couteaux et proférant des insultes anti-blancs.
Le problème, c’est que le prénom du héros est différent selon les blogs qui ont diffusé l’info. La vidéo qui aurait été prise par l’épouse de l’adjudant, personne ne l’a jamais vue. Et la photo qui illustre ce fait divers a déjà servi il y a 4 ans pour illustrer un article sur l’Afghanistan. Méfions-nous des manipulations !
La Fontaine avait déjà écrit dans l’une de ses fables « le statuaire et la statue de Jupiter » :  

« Chacun tourne en réalités,
Autant qu’il peut, ses propres songes :
L’homme est de glace aux vérités ;
Il est de feu pour les mensonges. »
C’est un autre parachutiste qui a levé le lièvre, sur le site « Camps Parachutistes »
_____________________________________________________________________Mis en ligne le 24/11/2016
Les sapins de Noël des généraux nord-coréens…

coreens-decores

Rappel : l’uniforme d’un adhérent de l’Union Nationale des Parachutistes ne doit pas comporter plus de 4 insignes, béret compris.
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 16/11/2016
« Ça lui fait mal, toutes ces insultes.. »

maxresdefault
Alors que nous venons de commémorer le 11 novembre, écoutons ou réécoutons cette chanson de Jean-Pax Mefret sur le Vieux Soldat. Nous n’aurons guère l’occasion de l’entendre à la radio ou à la télé…

 

Dans ses yeux, il y a de la souffrance, ça ne se voit pas.
Dans son coeur, il y a de la vaillance, ça ne s’entend pas.
Ses bras ont perdu leur puissance, mais il est toujours là,
prêt à se lever pour la France, le vieux soldat.

Derrière lui, il y a une existence que je n’te raconte pas.
Ça commence dans la Résistance, c’est loin déjà.
Il sortait à peine de l’enfance, en ce temps là,
quand les nazis crevaient la France, et c’est pour ça

Ça lui fait mal, toutes ces insultes,

cracher sur la France que l’on traite de pute.
Ça lui fait mal, le drapeau brûlé, le drapeau souillé
la mémoire tachée.

Ça lui fait mal, il l’a mauvaise, lorsque l’on siffle la Marseillaise
Ça lui fait mal, voir son pays livré au mépris, il en est meurtri.
Le respect, il veut du respect, juste du respect, le respect.

Les symboles ont de l’importance, pour cet homme là.
La vision de toutes les offenses, fait du dégât.
Il faut dire que ça n’arrive qu’en France, toutes ces souffrances, là.
Il vient défier l’irrévérence, le vieux soldat.
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 8/11/2016
Une maquette de l’avion A400M au coeur de l’ETAP

Unknown-6SPIE Sud-Ouest vient d’achever la réalisation de la maquette du nouvel avion de transport de troupes militaires de l’armée française sur le site de l’Ecole des Troupes Aéroportées (ETAP) de Pau.
Seule et unique installation de ce type, cette maquette constituera l’outil principal de formation et d’entraînement au sol des élèves parachutistes français et étrangers et des personnels de l’armée de terre aux opérations de largage via le nouvel avion de transport militaire.
Réalisée à la demande de la DGA (Direction Générale de l’Armement) par SPIE Sud-Ouest, en collaboration avec le STAT (Section Technique de l’Armée de Terre), cette maquette inédite reconstitue grandeur nature et le plus fidèlement possible l’environnement du nouvel avion de transport de parachutistes.

maquette-a400
La maquette pourra être plongée dans un noir complet pour simuler un saut de nuit. 

Son objectif est de permettre aux élèves parachutistes, aux largueurs et aux chefs largueurs d’appréhender l’environnement de ce nouveau type d’avion grâce à un simulateur de soute. Il s’agit en particulier de se familiariser aux différentes opérations, telles que l’équipement et la vérification des parachutistes, l’embarquement, les procédures à effectuer lors du décollage, du vol, du parachutage (saut à ouverture automatique) ou encore la récupération d’un parachutiste resté accidentellement accroché.
En complément de la représentation partielle de la soute de l’avion et afin d’obtenir des conditions d’entrainement les plus réalistes possible, les équipes de SPIE Sud-Ouest ont également assuré l’installation d’un hangar de protection des parachutistes.
« Nos équipes ont notamment dû faire face à de multiples défis au fur et à mesure de la conception, comme la prise en compte de tous les éléments intérieurs et extérieurs, avec par exemple, la nécessité d’un noir complet pour la simulation des sauts de nuit. » explique un responsable de SPIE. _________________________________________________________________
Mis en ligne le 8/11/2016
Exercice « Colibri 2016 » 

Découvrez l’intéressant article de Mathieu Mounicq, paru sur le site Défense-aéro, sur cette 48è édition de cette manoeuvre à laquelle participaient des unités de plusieurs pays européens, un millier de parachutistes au total dont ceux du 1er RTP.  De nombreuses photos rappelleront de bons souvenirs à nos anciens parachutistes.
Voir également la vidéo.
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 8/11/2016
Une société turque présente un simulateur de sauts en parachute couplé à un casque de réalité virtuelle

fob_parajump_001Lors du dernier salon ADEX de Bakou, la société turque Havelsan a exposé un simulateur de sauts en parachute. L’appareil reproduit les conditions d’un saut en parachute. Il se compose d’un système de poulies et de cordes reliées à un véritable harnais de parachute. L’ensemble imite les différentes phases du saut : chute libre, ouverture du parachute, phase de pilotage et, enfin, atterrissage. Le réalisme est poussé à son maximum grâce à l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle type sur lequel est projeté un environnement virtuel et un scénario. Ce casque, couplé à un interphone, permet à différents élèves d’interagir lors d’un saut groupé. Sensations « virtuelles » garanties.
Il peut intégrer un nombre quasi infini de scénarios, de nombreux paramètres, tels que les conditions climatiques, la géographie, l’altitude de saut, la vitesse et l’orientation du vent, qui peuvent être modifiés avant ou pendant le saut depuis une salle de contrôle. Cinq simulateurs de ce type seraient déjà utilisés par les forces spéciales turques. Grâce à ce simulateur, « un saut d’entraînement virtuel ne coûte plus que 5 ou 6 €, au lieu des 60 € déboursés pour un saut en conditions réelles », explique un responsable.
Source
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 28/10/2016
Des trophées pour les sportifs du ministère de la Défense

trophees1
Lundi 24 octobre, à l’Ecole militaire (Paris), le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian et le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, ont présidé la cérémonie des deuxièmes Trophées des Champions de la Défense.
– « Blessés Militaires » : à l’équipe de France militaire ayant participé aux Invictus Games et au caporal chef Rémy Boullé, premier militaire blessé de l’Armée de Champions à participer aux JO.
– « Sport d’Elite » : à l’équipe de France militaire de parachutisme
trophees2– « Sport pour Tous » : à la zone de Défense et sécurité Ouest et les villes de Vannes, Rennes, Cesson Sévigné, St-Brieuc, St-Malo et Chantepie pour l’organisation de la première Coupe du Monde militaire de football féminin. A noter que les équipiers portaient leur treillis militaire.
– « Coup de Cœur » : au second maitre Billy Besson et au matelot Marie Riou, équipage quadruple champion du monde de Voile en Nacra 17
– « Brigadier-chef Alexis Vastine » : aux agents civils sur contrat Stéphane Houdet et Nicolas Peifer, champions paralympiques Rio 2016 en tennis fauteuil.
– Prix spécial du Jury : au sous-lieutenant Laetitia Roux, sportive de l’armée de champions en ski alpinisme.
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 27/10/2016
Corse, exercice en milieu urbain en conditions réelles : sans avertir la population

1-cie-du-2-rep-28
Photo d’archive du site du 2è REP

Les militaires du 2è REP étaient à pied d’œuvre le 25 octobre matin dans et autour du village d’Ota. L’exercice n’avait rien d’extraordinaire, si ce n’est que la population n’avait pas été prévenue de l’opération d’entrainement qui était menée sur leur commune. « C’est de la folie de faire des choses pareilles. Il y aurait pu y avoir un massacre ce matin. Nous sommes tous chasseurs, nous sommes tous armés. On aurait pu faire un carnage. Ils étaient au moins 300, ça mitraillait partout dans le village. On se serait cru en guerre  » s’exclame un habitant.
Et si la sagesse, c’était justement ne n’avoir pas prévenu…
Source France Bleue RCFM
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 27/10/2016
Les chiffres clés de la Défense
defense-2016
Voici l’édition 2016 qui contient essentiellement les chiffres 2015 : effectifs (108.700 hommes pour l’Armée de Terre, dont 13.800 officiers et 37.600 sous-officiers,..) budgets, équipements, … A noter la carte des opérations OPEX en juillet 2016. Nous attendons avec impatience l’édition 2017… pour comparer et comprendre la politique de la Défense d’un pays dont nos ministres affirment qu’il est en guerre...
Actuellement, le budget de défense équivaut à 1,78% du PIB et a subi une baisse de son budget de 20% en 25 ans. Dans un entretien accordé à la revue Fantassins, Le Général Pierre de Villiers déclarait : « les Français dépensent plus de 45 milliards d’euros chaque année pour leurs assurances – ce qui est presque 50 % de plus que le budget de la Défense, qui est pourtant la meilleure assurance de la Nation. » Il alerte : « nos ravitailleurs ont plus de cinquante ans, nos véhicules de l’avant blindés (VAB) trente ans en moyenne et certains de nos bateaux vingt-cinq à trente ans. »

Source  de l’interview du général de Villiers.
Télécharger le document « Chiffres clés… »:  Defense-2016
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 6/10/2016. Nouvelle mise à jour le 27/10/2016.
Le général Piquemal devient Monsieur Piquemal !

56b723dfc46188f20f8b4627

unknown
Condamné pour avoir dit ce que les Français pensent

Depuis le 23 août, il se voit privé de son uniforme. Cette mesure disciplinaire très forte est une surprise, cinq mois après sa comparution devant le tribunal de Boulogne-sur-mer, d’autant que l’institution judiciaire l’avait relaxé le 26 mai , le général Piquemal s’estimait totalement blanchi, le Parquet n’ayant pas fait appel de ce jugement.
Mais sur le plan administratif, une procédure disciplinaire, lancée en mars par le ministre de la Défense, vient d’aboutir à sa radiation des cadres, le devoir de réserve du militaire étant au cœur du dossier. Le général, qui l’a seulement appris mi-septembre par un courrier recommandé, avait été entendu le 14 juin par le Conseil Supérieur de l’Armée de Terre (CSAT), siégeant disciplinairement à l’Hôtel des Invalides à Paris. L’instance avait transmis son avis consultatif – non communiqué au général ni à ses deux avocats ! – au ministère de la Défense, et la radiation avait ensuite été prise par un décret du 23 août signé par le président de la République, le premier ministre et le ministre de la Défense.
Le général Piquemal ou devrait-on dire désormais Monsieur Piquemal ? – a entrepris une procédure de recours devant le Conseil d’État avant d’aller devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), si besoin. «Cette sanction est un hiatus, une anomalie grave, en totale contradiction avec ma relaxe, se scandalise-t-il. C’est le désaveu du pouvoir judiciaire par le pouvoir administratif, cela bouleverse la hiérarchie des normes juridictionnelles, c’est tout simplement du jamais-vu!». Si son grade ne peut lui être retiré, le port de son uniforme lui est en revanche interdit, tout comme sa carte d’identité militaire d’officier général, en principe accordée à vie. C’est l’atteinte à ces symboles forts et ce retour forcé au statut civil qui lui font le plus mal, plus que les autres attributs, notamment financiers, liés à son statut. «Le plus inacceptable pour moi, c’est d’être mis au ban de cette manière après avoir donné quarante années au service de la France, d’être rayé comme ça et traité comme un paria». Un comité de soutien et de réhabilitation du général Piquemal est en train de se monter, composé de civils et de militaires, selon nos informations, et présidé par le général (2è section) Antoine Martinez.
Cette sanction disciplinaire n’est rien d’autre qu’un règlement de compte politique, dit l’un d’eux. «Si l’administration estime que j’ai transgressé mon devoir de réserve en usant de ma liberté d’expression, analyse le général, cela veut dire une chose : c’est que ma liberté d’expression ne peut être que celle de la pensée dominante. Et si elle n’est pas conforme à la bien-pensance politique, alors elle est sanctionnée. La vérité, c’est que mon cas sert d’instrument pour faire taire la Grande Muette, car les officiers généraux s’expriment aujourd’hui beaucoup plus qu’avant. Ils veulent faire de moi un exemple pour imposer le silence dans les rangs».
Source Le Figaro

Mise à jour le 27/10/2016
« Quand la prudence est partout, le courage est nulle part » Cardinal Mercier

piquemal
Un ancien officier de gendarmerie donne son avis sur le fait que le général Piquemal  ait été jugé « par ses pairs ».
Source

 

 

Portrait du général Piquemal
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 30/09/16.
La Défense, un budget de temps de paix

Le budget de l’Etat vient d’être annoncé par Michel Sapin, ministre de l’Economie et des finances. Sur un budget total de 387 milliards d’Euros, la Défense ne pèsera en 2017 que 32,4 Md€, soit 8,4% du budget de l’Etat. En 2016, sur un budget total de 410 Md€, la Défense pesait 39,7 Md€, soit 9,7% du total. Le budget de la défense a donc baissé de plus de  18%. On nous dit que nous sommes en guerre… Ah, bon, où est donc l’effort de guerre? 
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 30/09/16.
La Suède rétablira le service militaire en 2018

Le pays du prix Nobel de la Paix revient à plus de réalisme, avec l’accord des partis de droite comme de gauche. Le rétablissement de la conscription « est une proposition intelligente puisque nous voyons depuis un certain nombre d’années que le volontariat ne suffit pas pour fournir l’armée en soldats, à la fois en quantité et en qualité », a commenté un chercheur de l’École des hautes études sur la défense, Johan Österberg. Le gouvernement a choisi d’augmenter les crédits aux militaires, alors que dans les deux décennies ayant suivi la fin de la Guerre froide l’armée avait été mise à la diète.
Si c’est possible en Suède, si souvent donnée en exemple,…

Source : RTL INFO
_________________________________________________________________

Mise à jour du 2/12/2016
Il est à noter que les barreaux d’acier servant à usiner les canons seront produits par une entreprise française du Puy-de-Dôme. Et le canon représente 30 % du prix de l’arme.
La livraison de 12 000 AIF / HK 416 est prévue en 2017.
Source : Audition dans le cadre du PLF 2016, du général d’armée Jean-Pierre Bosser, le 11/10/2016

Mis en ligne le 27/09/16.
Le HK416 tirerait de travers quand il est chaud !?

Alors que l’industriel allemand vient de se voir officiellement notifier sa victoire sur le marché de l’AIF, le successeur du FAMAS, la firme a également remporté ce mois-ci son procès contre l’Agence des marchés publics de l’armée de terre allemande.
Cette dernière avait en effet porté Heckler & Koch devant les tribunaux : en cause, le fameux fusil d’assaut G36 à qui il était reproché de tirer « de travers » (des écarts de précisions pouvant aller jusqu’à 50 cm quand même) quand il s’échauffe.
Début Septembre, le Tribunal de Grande Instance de Coblence a tranché en faveur de Heckler & Koch. Malgré les imperfections du G36, il a été statué que le fabriquant allemand avait bel et bien respecté le cahier des charges imposé par le ministère allemand de la Défense. Le constructeur n’a donc pas à être pénalisé d’avantage. En effet, la polémique du G36 a déjà largement nuit à son image de marque, à un moment où le groupe n’était pas serein sur son avenir. Par conséquent, la Bundeswehr ne percevra aucuns dommages et intérêts.
Sans préjuger de la fiabilité de l’arme, le tribunal a déclaré que la Bundeswehr perd ce procès pour la seule raison qu’elle aurait dû mieux préciser ses exigences et ses besoins.
hk416-2La Bundeswehr peut faire appel de ce jugement. Dans tous les cas, les 170.000 exemplaires du G36 actuellement en service au sein de l’armée allemande seront remplacés à partir de 2019… Par des HK416 similaires aux modèles produits pour la France ?
Source
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 27/09/16 et mise à jour le 1/10/2016

« Colibri » : un vaste exercice parachutiste interallié dans le Sud-Ouest

Un millier de militaires parachutistes français, allemands, américains, espagnols et britanniques ont participé dimanche à un exercice interallié grandeur nature dans la région de Caylus (Tarn-et-Garonne).
L’objectif de l’exercice Colibri, qui se déroule jusqu’au mercredi 28 septembre sur plusieurs départements d’Occitanie, est de « partager les savoir-faire spécifiques du domaine des troupes aéroportées » et de « réussir à faire des opérations conjointes avec les alliés » pour démontrer que les unités peuvent interagir pour contrôler une zone de conflit, a expliqué à l’AFP l’officier de communication de la 11e BP.

colibri

La 11e Brigade parachutiste figure parmi les participants à cette 48è édition de l’exercice sous commandement français, aux côtés de la 1ère Luftlandebrigade d’Allemagne, de la 173è Airborne des États-Unis, de la BRIPAC d’Espagne, et de la 16è Air Assault Brigade du Royaume-Uni. Sous un ciel voilé, 400 parachutistes ont sauté dimanche d’avions de transport tactiques français et américains (Transall, Casa et Hercules) sur la zone de l’opération aéroportée à Caylus, où un village a été reconstitué pour les combats, avec des enseignes comme La Poste, une crèche, ou encore un bar-tabac.
colibri2Les militaires se sont emparés du village tenu par les ennemis, joués par des Français pour les besoins de l’exercice. Cet exercice devait se poursuivre avec le largage de matériel, mortiers, véhicules, munitions et ravitaillement en nourriture.
Colibri est un exercice d’entraînement interallié, qui existe depuis 1962 et qui est mis en œuvre conjointement par l’Allemagne et la France.
Source AFP .  Vidéo « Colibri » : les paras américains entraînés par des instructeurs français.
Autres infos sur blog Paratir
_________________________________________________________________Mis en ligne le 27/09/16
Bizerte 2016 pour le 2ème RPIMa

Le 23 septembre s’est déroulé sur l’île de la Réunion l’exercice « Bizerte 2016 » organisé avec les paras du 2è RPIMa et des unités de toutes les armées de l’Océan Indien : infiltration tactique par des chuteurs op’s, largage de paras dont des tireurs d’élite, extraction de ressortissants, embarquement par la plage, etc.
Cette démonstration, rehaussée par la projection d’images enregistrées et de caméras embarquées sur le commentaire des opérations, s’est déroulée en présence des autorités civiles et militaires de La Réunion (CGD Saint-Pierre, SDIS, TAAF, associations d’anciens combattants, Réserve militaire, etc), du COMSUP, le GB Franck Reignier et du préfet Dominique Sorain. Deux groupes de jeunes scolaires ont également assisté à l’événement, et ainsi pu découvrir de près les matériels militaires à travers les stands statiques.

Détails et photos sur  sur FAGERS Copyright © Valérie Koch pour FAGERS

_________________________________________________________________Mis en ligne le 25/09/16
Si vous avez des objets militaires à vendre ou si vous les collectionnez…

affiche

Source : Pascal B. , de la Fédération Nationale des Anciens des Forces Françaises en Allemagne et Autriche 
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 13/09/2016
Des paras européens célèbrent le 72è anniversaire de l’opération « Market Garden » de 1944

1944_operation_market_garden__outside_arnhem_by_crimsonhussar-d4sz1yvPlus de 800 parachutistes militaires de différents pays, Canada, Allemagne, Belgique, Canada, Italie, Pays-Bas, Pologne Royaume-Uni participeront à Arnhem, du 13 au 17 septembre 2016, à l’exercice Falcon Leap et aux commémorations du 72è anniversaire de l’opération Market Garden. Une cérémonie dédiée à la mémoire des soldats qui ont participé à l’opération en 1944 clôturera cet événement.
L’opération Market Garden est un moment important dans l’histoire des Pays-Bas et de la Seconde Guerre mondiale. Plus de 10 .000 parachutistes furent largués le 17 septembre 1944 sur la région d’Arnhem pour s’emparer de plusieurs ponts et permettre ainsi le passage des blindés alliés. Mais ils ignoraient la présence de deux divisons blindées SS qui préparaient une contre-attaque sur la Belgique. 8.000 paras sont morts ou ont été faits prisonniers. Cet acte de bravoure a laissé un goût amer et est considéré comme une erreur d’Eisenhower et Montgomery.
Source
_________________________________________________________________Mis en ligne le 31/08/2016. Mise à jour le 25/09/2016
Le HK416 allemand succédera au FAMAS

HK416France-660x440
La firme allemande Heckler & Koch a remporté le contrat du successeur du FAMAS avec le HK416. Quant aux caractéristiques du modèle retenu, attendons encore quelques jours…
Source

 

Nouvelle mise à jour le 25/09/20156
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 29/08/2016
Les ennemis de mes amis sont mes ennemis, les amis de mes amis…

Vous y comprenez quelque chose à la guerre en Syrie ? Moi non plus. Voici un schéma clair de qui combat qui et qui soutient qui… pour le moment.

5109570lpw-5109845-jpg_3745407
_____________________________________________________________
Mis en ligne le 28/08/2016
evolution homme Humour…

_____________________________________________________________
Mis en ligne le 27 août 2016
Un parachutiste, le général d’armée Benoit Puga, est nommé Grand Chancelier de la Légion d’Honneur
images4Le général Benoît Puga a été nommé grand chancelier de la Légion d’Honneur en conseil des ministres du 22 août 2016. Il succède au général Jean-Louis Georgelin.
Fils d’un lieutenant-colonel ayant choisi la voie de l’honneur en Algérie, après deux années de corniche au Prytanée militaire de la Flèche, il intègre en 1973 l’école spéciale militaire de Saint-Cyr. Après deux années en qualité de chef de section sur chars AMX-13 avec le grade de lieutenant, au sein du 1er Groupe de Chasseurs de Reims, et un séjour au sein d’une unité d’hélicoptères de reconnaissance, il rejoint le 2ème REP à Calvi à en avril 1978.
Avec ce régiment, il effectue de nombreuses opérations extérieures. Il participe au raid sur Kolwezi en mai 1978 au  et intervient au Gabon en 1979, à Djibouti en 1980 et 1981, au Liban en 1982, en République Centrafricaine en 1983 et enfin au Tchad en 1984.
N2006-246M01-0079Entre août 1984 et juin 1989 il est successivement officier de quart au centre opérationnel de l’armée de terre, chargé de mission au sein du groupe d’études stratégiques du SGDN, puis stagiaire à l’Ecole Supérieure de Guerre.
En 1989 il prend le commandement d’un bataillon de l’ESM Saint-Cyr, promotion capitaine Hamacek, puis retourne en 1992 à l’état-major de l’armée de terre où il travaille à la réorganisation du commandement opérationnel et à la rédaction du Livre Blanc sur la défense.
En 1994 il est détaché en ex-Yougoslavie comme assistant militaire du général Bertrand de La Presle, puis comme conseiller militaire de Carl  Bildt, envoyé spécial de l’Union Européenne en Bosnie-Herzégovine.
thEn août 1996, il est désigné comme chef de corps du 2è REP avec lequel il participe notamment aux opérations Almandin en République Centrafricaine et Pélican au Congo. A partir de 1998, il est successivement professeur au Collège Interarmées de Défense, à nouveau conseiller militaire de Carl Bildt, auditeur IHEDN et CHEM, adjoint de l’amiral chef du Centre opérationnel interarmées (COIA), et chef du Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO).
En 2004 à l’âge de 51 ans, il est nommé général et on lui confie la direction des opérations spéciales (C.O.S).  En 2007, il est nommé sous-chef opérations au sein de l’état-major des Armées. Au conseil des ministres du 2 juillet 2008 il est nommé directeur du Renseignement militaire. Le 5 mars 2010 il est nommé chef d’état-major particulier du Président de la République. Il est mis fin à ses fonctions le 6 juillet 2016 .  _____________________________________________________________Mis en ligne le 2 août 2016
Bonnes vacances à tous !

XVM531eb970-58ba-11e6-bdc0-c4c3e65dc618-805x453  
_____________________________________________________________
Mis en ligne le 20/08/2016
Tests de largages pour l’A400M
parachuteDe nouveaux tests ont eu lieu début juillet, dans la région de Tarbes. Une trentaine de parachutistes ont été largués. Airbus Defence and Space espère obtenir bientôt sa certification. D’autres essais auront lieu, avec une quarantaine de paras cette fois. Si nos internautes ont des infos, qu’ils nous en fassent profiter !
Source : aerobuzz ____________________________________________________________
Mis en ligne le 6 août 2016
Chuteurs opérationnels chinois

Quelques rares photos de chuteurs op’s de la Chine Populaire lors d’un exercice au nord-ouest du pays, le 3 août. Ils embarquent à bord d’un Y-9. Mais nous n’avons pas d’images qui les montrent en train de sauter…
Source : Window on Chinese Armed Forces

____________________________________________________________
Mis en ligne le 24/07/2016
Le Noratlas reprend du service !

NordTalas2
Un avion de transport Nord-Atlas 2501, utilisé par l’armée de l’Air entre 1956 et 1986, a été utilisé pendant trois jours pour les besoins d’un stage d’entraînement du 1er RPIMa. Comme le n°105 a l’âge de ses artères – 13.000 heures de vol au compteur – un composant a même dû être envoyé de Marignane pour lui permettre de continuer les vols.
Les parcs transport de l’armée de l’air sont en effet sous tension. Les C-130 ont des soucis de turbines T-56, et les Transall sont très peu disponibles. Quant aux Casa, ils sont très déployés, avec cinq nouveaux avions à l’étranger depuis 2013 (trois au Sahel, deux à la Réunion).
Il est arrivé qu’il soit aussi sollicité pour des missions d’entraînement au profit du Service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Dans un bulletin édité par l’association et revenant sur les activités de l’année 2012, l’on apprend que le Noratlas n°105 a effectué plusieurs vols pour des largages en ouverture automatique et retardée (OA et OR) pour le compte du Centre parachutiste d’entraînement spécialisé (CPES) de Cercottes, près d’Orléans. En avril 2014, il a effectué le même type de prestation dans la région de Perpignan, où sont installés le Centre national d’entraînement commando et le Centre parachutiste d’instruction spécialisés (CPES) de la DGSE. noratlas-20160723
Cette année, le Noratlas n°105 a d’autres engagements pour les besoins des forces armées. Il serait attendu à Toulouse-Francazal début octobre pour des largages au profit du 1er Régiment du Train Parachutiste ainsi qu’à Bordeaux-Mérignac pour l’entraînement du Commando Parachutiste de l’Air n° 30 et du 13e Régiment de Dragons Parachutistes.
Info site OPEX360
____________________________________________________________
Mis en ligne le 24/07/2016
Le poète Ronsard (1524-1585) avait raison !

  • Un extrait de poème court sur la toile en ce moment, comme un écho à l’arrivée de migrants de plus en plus nombreux : 
    th-2« Des Turcs, des Mammeluks, des Perses, des Tartares ;

    Bref, par tout l’univers tant craint et redouté,

    Faut-il que par les siens luy-mesme soit donté ?

    France, de ton malheur tu es cause en partie ;
    
Je t’en ay par mes vers mille fois advertie :

    Tu es marastre aux tiens et mere aux estrangers,
    Qui se mocquent de toy quand tu es aux dangers,

    Car sans aucun travail les estrangers obtiennent

    Les biens qui à tes fils justement appartiennent. »
    (in Discours à Guillaume des-Autels, Œuvres complètes de Ronsard, éd. La Pléiade, tome II, p.568.)
  • mais un autre poème semble lui répondre et correspond à la position « pas d’amalgame » et « vivre ensemble » de nos dirigeants : 
    « La terre qu’aujourd’hui tu remplis toute d’armes,

    Et de nouveaux Chrestiens desguisés en gens d’armes…

    Ce n’est pas une terre allemande ou gothique,

    Ny une region Tartare ny Scythique,

    C’est celle où tu nasquis, qui douce te receut,
    Alors qu’à Vezelay ta mere te conceut,

    Celle qui t’a nourry, et qui t’a fait apprendre
    La science et les arts, dés ta jeunesse tendre…

    Ne presche plus en France une Évangile armée,

    Un Christ empistollé tout noirci de fumée,
    Qui comme un Mehemet va portant en la main
    
Un large coutelas rouge de sang humain…

    Car Christ n’est pas un Dieu de noise ny discorde,

    Christ n’est que charité, qu’amour et que concorde. »
    (Ronsard, apostrophant Théodore de Bèze, le bras droit de Calvin à Genève, et faisant appel à ce sentiment patriotique vraiment nouveau, en pleine guerre de religion qui s’est déroulée de 1562 à 1598).
    ____________________________________________________________
    Mis en ligne le 22/07/2016
    Nomination… d’un stick de parachutistes
    Par décret du Président de la République en date du 20 juillet, une série de nominations importantes a eu lieu dans l’Armée de Terre, parmi lesquelles plusieurs parachutistes :

    Guibert 1/08/2016. Le général Bruno Guibert prend le commandement de la 3è Division. Il a passé l’essentiel de sa carrière au sein de régiments parachutistes d’Infanterie de Marine et a été le chef de corps du 3è RPIMa de 2004 à 2006. MARGAIL
    30/08/2016 : le général de corps d’armée Eric Margail devient inspecteur de l’armée de terre. Breveté parachutiste, ancien du 2è REI et du 5è REI.  DELORT-LAVAL1/09/2016 : général de Division Hugues Delort-Laval, chargé de mission auprès du chef d’état-major des armées. Il était en 2011 le plus jeune général de France et commandait, de 2009 à 2011, la Brigade des Forces Spéciales Terre. Il a été de 2002 à 2004 chef de corps du 1er RHP.
    Vincent-Guionie301015750 01/09/2016. Le général de division Vincent Guionie est nommé sous- chef d’état-major de l’Armée de Terre « performance et synthèse ». Il a commandé le 8è RPIMa de Castres de 2005 à juillet 2007.GBR-SALAÜN-230x30001/08/2016 le général de brigade Olivier Salaün est nommé chef d’état-major du général commandant les forces terrestres. Il avait commandé la 11è Brigade Parachutiste de 2013 à 2015.
    ARAGONES 01/08/2016 : général Jacques Aragonès est nommé adjoint au général commandant la 3è Division. Il a été chef de corps du 8è RPIMA de 2007 à 2009.
    _____________________________________________________________
    Mis en ligne le 11 juillet 2016
    Amiral Bernard ROGEL est le nouveau chef d’état-major particulier du président de la République. Voir article sur le site UNP de l’Ain
    _____________________________________________________________Mis en ligne le 05/07/2016
    Les suspentes s’emmêlent. Sa caméra GoPro filme sa chute…Capture d’écran 2016-07-05 à 14.06.10Le 28 juin, à bord d’un avion d’où il s’apprête à sauter en parachute, Daniel Herndon tient un ballon de football américain qu’il doit déposer au milieu du terrain pour lancer le début du match. Jusqu’ici tout va bien. Sauf que le cas le plus redouté pour un parachutiste se produit : la voile ne se déploie pas correctement, toutes les suspentes sont emmêlées, impossible de le diriger. Sa GoPro filme sa terrible chute. Heureusement, Daniel Herndon compte plus de 1.600 sauts à son actif et a su rapidement effectuer les bons gestes. Il ouvre son ventral… et atterrit en douceur au centre du stade, comme prévu. Voir la vidéo
    _____________________________________________________________Mis en ligne le 29/06/2016
    Le « Sherpa Light », nouveau blindé pour les Forces Spéciales et les paras

    RTD+expose+au+FED_Page_2
    Le nouveau blindé Sherpa Light de Renault Trucks Defense allie vitesse et charge utile et réponds aux besoins les plus divers des parachutistes des Forces Spéciales

    Eurosatory, la grand’messe des matériels de défense s’est déroulé du 13 au 17 juin 2016, avec la présence imposante du Ministère de la défense et de tous les grands industriels du secteur. Il a reçu cette année plus de 57.000 visiteurs, venant de 151 pays.
    Renault Trucks Défense y exposait son Sherpa Light, gamme de véhicules tactiques et blindés légers 4×4 conçue pour fournir à l’infanterie, aux parachutistes, à l’infanterie de marine, à la sécurité intérieure le meilleur compromis mobilité/charge utile de sa catégorie. Ces véhicules équiperont à partir de 2018 l’ensemble des forces spéciales qui emploient actuellement un parc hétéroclite de véhicules particulièrement usés par le rythme de leurs engagements en opérations extérieures.
    La gamme Sherpa Light comprend, entre autres :

    Presentation dynamiques de vÈhicules pistes de Satory
    Le Sherpa convient aux patrouilles sur longue distance et sur tout terrain, capable de gravir une pente de 60°, de traverser une coupure humide de 1,50m de profondeur.

    • Le Sherpa Forces Spéciales (FS), adapté aux besoins spécifiques et très versatiles de ces unités : cinq sièges, caisse ouverte, pare-brise rabattable, supports pour armements 360° et équipements spéciaux. Il convient bien aux patrouilles sur longue distance en tout-terrain. Son importante charge utile lui confère une grande autonomie (munitions, carburant, rechanges, matériel de vie en campagne) sans sacrifier sa mobilité. Il est doté d’un moteur Renault de 215 ch à 265 ch. Sa garde au sol de 0,6 mètre contribue également à sa grande mobilité et à sa protection contre les mines et les engins explosifs improvisés (EEI). Le Sherpa Light est capable de gravir une pente de 60 %, de rouler en dévers de 30 à 40 % et de franchir une fosse de 0,9 mètre et un gué de 0.75 à 1,5 mètre de profondeur. Le Sherpa Light est totalement aérotransportable par A400M ou C-130.
    • Le Sherpa Light Scout, disponible en variante blindée, est idéal pour les missions tactiques telles que la reconnaissance, la patrouille, l’escorte de convois, le commandement et la liaison. Il peut accueillir 4 ou 6 soldats et un système d’arme de toit.
    • Le Sherpa Light Station Wagon est entièrement blindé et adapté à tous les profils d’emploi tactique comme la patrouille protégée, la sécurité intérieure et le transport de systèmes d’arme ou de mission pour la défense sol-air courte portée. Il peut transporter jusqu’à 5 soldats et/ou un système d’arme ou de mission.
    • Le Sherpa Light APC (Armored Personnel Carrier) est une version de transport de troupes protégée à trois portes pouvant accueillir jusqu’à 10 soldats équipés. Il peut également recevoir un système d’arme ou de mission grâce à son important volume intérieur. Pour les applications de sécurité et de maintien de l’ordre, le Sherpa Light APC peut déployer une équipe de 10 hommes en situation hostile ou abriter un poste de commandement mobile protégé. Le Sherpa Light APC peut être équipé d’une rampe d’assaut pour aider les unités spéciales, telles que RAID ou GIGN, à intervenir lors de missions de police, de contre-terrorisme ou de libération d’otages.

    Le Sherpa Light 4×4 a déjà remporté ses premiers contrats à l’export et été adopté par l’OTAN. Comme de nombreux armes et équipements français le label « Battle proven » (expérimenté sur les champs de bataille), contribuera à n’en pas douter au succès de ces véhicules.
    RTD est le seul fournisseur de solutions de mobilité du programme de véhicules Scorpion de l’Armée française. Issu de Berliet et de Renault, filiale du groupe mondial Volvo Group, leader international du poids lourd et des solutions de transport public, Renault Trucks Defense est le fournisseur majeur en véhicules terrestres de l’Armée de Terre française. Avec un savoir-faire reconnu – plus de 30 000 véhicules militaires en activité dans le monde – sa plus belle réussite reste le VAB lancé dans les années 80. Ce véhicule de transport de troupes de 13 tonnes à l’origine, vendu à plus de 25 pays et à 5.000 exemplaires, reste, trente ans après sa mise en service, l’un des principaux blindés déployés par l’Armée de Terre dans les opérations. Renault Trucks Défense est implanté dans plus de 110 pays1/08/2016.

 Après Eurosatory 2015, la 26ème édition d’Eurosatory se déroulera du 11 au 15 juin 2018.

________________________________________________________________
Mis en ligne le 23/06/2016
« Hier, nous étions parfois à la guerre, aujourd’hui nous sommes en guerre » : citation du général d’armée Jean-Pierre Bosser  « L’armée de Terre au Contact de l’international » Eurosatory – 15 juin 2016 ._________________________________________________________________
Mis en ligne le 23 juin 2016
Vidéo sur deux  importantes séances de sauts en SOA de parachutistes américains des 82è et 101è Airborne, à partir de 4 C-17, en  Sicile et à Fort Bragg, en mai 2016. Comme en France, les parachutistes sont tous des volontaires.
_________________________________________________________________Mis en ligne le 15/06/2016
A400M… enfin ça y est !
L’armée française va recevoir un premier exemplaire de l’avion de transport militaire A400M doté de capacités d’autoprotection et de largage, a annoncé lundi 13 juin le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian à l’occasion du salon d’armement terrestre Eurosatory. Cet appareil devrait être baptisé « Ville de Lyon ». Une flotte de 50 A400M aurait été commandée … s’il n’y a pas de restriction budgétaire entretemps.

2086

Les qualités tactiques impliquent de pouvoir atterrir sur des pistes sommaires, larguer facilement par la rampe arrière des charges lourdes, permettre le parachutage des hommes par les portes latérales et être équipés d’autoprotection contre les missiles à courte portée.

Unknown
« Dès la fin de l’année, mon ministère disposera d’une flotte tout à fait opérationnelle d’avions tactiques. C’est en tout cas la promesse qui m’est faite et j’ai confiance dans sa réalisation« , a conclu Jean-Yves Le Drian.
Source Le Figaro
_________________________________________________________________Mis en ligne le 10/06/2016
Quand ça va mal, on fait appel à l’armée. Et ça fait 106 ans que cela dure…


_________________________________________________________________
Mis en ligne le 27/07/2016

Un raid longue distance du CPA 10 grâce au ravitaillement en vol d’hélicoptères Caracal

Unknown-1L’exercice Dark Dune, qui s’est déroulé du 6 au 7 juin, illustre parfaitement les possibilités qu’autorise le ravitaillement en vol des hélicoptères. Dans la bande sahélo-saharienne, cette capacité permet déjà d’éviter de se poser dans la désert pour faire le plein. Cela n’a l’air sans doute de rien mais ça limite les dégâts provoqués à la longue par le sable. Ce qui est quand même appréciable. En outre, elle donne une mobilité accrue sur de longues distances et facilite aussi les opérations de recherche et de sauvetage.
Mais ce n’est pas tout. Ainsi, l’exercice Dark Dune a consisté à simuler la capture d’un groupe terroriste par des opérateurs du Commando Parachutiste de l’Air n°10, l’unité des Forces Spéciales de l’armée de l’Air, avec des hélicoptères Caracal de l’escadron 1/67 Pyrénées. Et le tout, à 1.000 km de distance.
Comme la France ne dispose pas encore d’avions capables de ravitailler en vol les hélicoptères (mais deux KC-130J Hercules ont été commandés pour remédier aux lacunes de l’A400M dans ce domaine), il a fallu faire appel au 67th Spécial Operation Squadron de l’US Air Force, basé à Mildenhall, au Royaume-Uni, qui a envoyé 3 KC-130.
Ainsi, les deux Caracal ont décollé de la base aérienne de Cazaux et pris la direction du champ de tir de Diane en Corse, à 1.000 km de là. En tout, la mission, qui prévoyait un largage de commandos et un assaut héliporté, a été effectuée en pratiquement 11 heures de vol, lesquels ont demandé 5 ravitaillements en vol.
« Cet exercice a donc permis de valider cette capacité unique de l’Armée de l’Air qu’est le raid longue distance héliporté dans la profondeur et de mesurer la résistance des équipages et des commandos lors de telles opérations. Il a aussi permis de renforcer les liens entre les forces spéciales des Armées de l’air française et américaine », explique-t-on du côté du Sirpa Air.
Ce raid longue distance a été effectué quelques jours après le premier ravitaillement nocturne en opération de deux autres Caracal engagés au Mali.

Source : www.opex360.com
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 10 juin et 14 juin 2016
Réflexion en cours pour mettre fin à l’opération « Sentinelle » en 2017
Unknown
«Ce n’est pas possible de continuer avec un système dans lequel autant d’hommes sont engagés», insiste une bonne source militaire. Il est vrai que nos soldats ont mieux à faire…

Source Le Figaro
Voir aussi article des Echos
_________________________________________________________________Mis en ligne le 5 juin 2016
La sécurité de l’Euro 2016 de Football
Quel est le plan « sécurité é mis en place pour cet événement qui va se dérouler dans 10 villes de France ? Les Armées seront bien entendu mises à contribution.
Dossier de presse Euro 2016 _________________________________________________________________
Mis en ligne le 27 mai 2016
La justice a relaxé jeudi 26 mai le général Piquemal

Unknown
Le général Christian Piquemal a mis le doigt là où ça fait mal…

Le général Christian Piquemal a été relaxé jeudi par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer pour sa participation le 6 février dernier à une manifestation du mouvement islamophobe Pediga à Calais. Une manifestation contre les migrants pourtant été interdite par la Préfecture. Lors du procès le 12 mai, le Procureur de Boulogne sur Mer avait requis 500 euros d’amende à l’encontre de l’ancien patron de la Légion étrangère. Trois autres participants à la manifestation ont été condamnées à des amendes. Ils vont débourser 400 euros chacun.
Christian Piquemal, 75 ans, désigné comme ayant eu « le rôle principal » dans cette manifestation interdite, était poursuivi pour « participation à un attroupement qui ne s’est pas dissout après sommation » et quatre autres personnes pour « port illégal d’armes ». Organisée à Calais à l’appel du mouvement islamophobe Pegida, la manifestation de samedi avait été interdite par les autorités. Elle avait été marquée par des échauffourées entre forces de l’ordre et manifestants, qui avaient scandé des slogans tels que « on est chez nous! », « Etat dictateur » ou « migrants dehors ».

images
… et dit tout haut ce que beaucoup pensent encore tout bas…

Après son interpellation, l’ancien patron de la Légion étrangère avait reçu le soutien de plusieurs politiques d’extrême droite comme la députée Front National Marion Maréchal-Le Pen. Un autre député d’extrême droite, Gilbert Collard, avait exprimé « sa honte ». Il avait trouvé dans les rangs de l’armée autant de généraux pour le soutenir que pour l’enfoncer.
Après cette épreuve, toujours pénible, de se coltiner avec la Justice, Christian Piquemal va pouvoir se consacrer à son association « le Cercle de Citoyens-Patriotes ». Dès le 19 mail, il remerciait ses amis sur son site : « Avec du recul et une semaine après le procès de Boulogne du 12 mai, je tiens à exprimer tous mes remerciements les plus vifs à tous ceux qui de différentes manières  (mail, lettre, texto, téléphone) m’ont exprimé  soutien sans faille,  solidarité et amitié après mon arrestation du 6 février à Calais. Très touché par toutes ces marques de camaraderie, de générosité, de sympathie, je dis à tous combien  tous ces gestes délicats  m’ont comblé et apporté une aide précieuse et appréciée. Aussi, je souhaite vous témoigner ma profonde gratitude et toute ma reconnaissance. Si les hasards de la vie y consentent, j’espère avoir le plaisir de vous rencontrer à l’avenir. »
Voir aussi article du Point et la prise de position du général Tauzin en son temps: General Tauzin
_________________________________________________________________Mis en ligne le 19 mai 2016
Des casseurs s’en sont pris au musée de l’Armée, aux Invalides le 12 mai. 

Des extrémistes s’en prennent désormais à tout ce qui représente la République et sa souveraineté. Ils prennent peu de risques car nos soldats, comme nos policiers, sont entraînés à maîtriser leur force, à ne faire usage de leurs armes qu’en légitime défense et ne réagir que sur ordre. mais qui guide les casseurs et leur fixe leurs objectifs ?
Chaque année, lors de la Saint-Michel de l’UNP, ce musée est visité  par les parachutistes de la section UNP de l’Ain.
Video L’Obs.  Vidéo plus complète, avec reportage du journaliste sur BFM TV
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 14/05/16
Alain Juppé se prend une veste et revient sur ses propos : « il est normal que des chefs militaires disent leur vérité…« 

imagesL’ancien premier ministre expliquait récemment qu’un «militaire, c’est comme un ministre : ça ferme sa gueule ou ça s’en va». Il a décidé de corriger le tir face à la bronca de «la grande muette».
Alain Juppé ne veut surtout pas se fâcher avec les militaires. Le candidat à la primaire a regretté jeudi sur RTL avoir exigé le silence des responsables militaires. «Je pense que cette formule était excessive. Elle a pu blesser certains militaires et je le regrette», a lâché l’ancien ministre de la Défense. Il a tenu à préciser son point de vue: «Le droit d’expression dans les armées, il existe. Il est normal que les chefs militaires disent leur vérité au pouvoir public, au Parlement, au gouvernement, au président de la République. Ce que je conteste en revanche c’est l’utilisation médiatique, parce qu’il y a aussi un devoir de réserve. Cela dit, j’ai toujours eu pour les militaires le plus grand respect».
Fin avril, Alain Juppé avait tancé la publication du livre du général Soubelet, ancien numéro trois de la gendarmerie. «Un militaire, c’est comme un ministre: ça ferme sa gueule ou ça s’en va», avait-il dit devant les étudiants de Sciences Po Bordeaux selon des propos relevés par Le Figaro.fr. Le général Vincent Desportes, que nous avions écouté à Lyon lors d’une conférence de l’ASAF, s’était ému de cette sortie au point de publier une grande tribune dans Le Monde intitulée «Vous avez tort, Monsieur Juppé!» Un texte massivement relayé sur les réseaux sociaux par les fonctionnaires de la «grande muette», un électorat traditionnel de la droite susceptible de voter à la primaire. Normal, donc, que l’ancien premier ministre promette aujourd’hui de mieux traiter les militaires s’il accède à l’Elysée tout en faisant les louanges d’une «armée d’un grand courage et d’une grande efficacité».
(source Le Figaro)
_________________________________________________________________
Si un général, c’est comme un ministre « ça doit fermer sa g…« , qui donc a droit de s’exprimer dans notre pays ?

UnknownLe Général (2s) Henri Pinard Legry , président de l’Association de Soutien de l’Armée Française répond à Alain Juppé, au sujet du général de gendarmerie Soubelet, cassé pour avoir dit sa vérité devant une commission parlementaire. Billet_du_president_de_l_ASAF
_________________________________________________________________Une vidéo récupérée sur un combattant de Daeshqui permet de comprendre pourquoi des troupes au sol occidentales et bien entraînées permettraient de combattre efficacement les hommes du califat.
Source Le Gaulois / Vice News 27/04/2016
_________________________________________________________________Aider les victimes des stress post-traumatiques

Antenne 2A Beuil, dans les Alpes-Maritimes, une équipe de France 2 a suivi des militaires. ls n’ont pas été blessés physiquement, mais psychiquement. Des blessures invisibles, destructrices. Tous souffrent du syndrome de stress post-traumatique. Ils ont fait l’Afghanistan, le Mali ou la Centrafrique, la guerre les hante. L’armée a imaginé un stage sportif pour construire ces soldats détruits de l’intérieur. Parmi eux Eric, un sergent de 37 ans qui a servi en Afghanistan en 2009. Un jour comme il dit, il est « parti en vrille », il n’avait plus aucune barrière face à la mort. « Ce n’est pas naturel, tu as une accoutumance au risque, à la violence, tu es presque serein en fait », confie le sergent qui a caché son mal pendant des années.

Capture d’écran 2016-04-21 à 20.26.45
Olivier, 45 ans, a lui aussi essayé de dissimuler sa détresse. Pas facile d’avouer des faiblesses quand on est capitaine dans les forces spéciales. Tous ont beaucoup de mal à parler de leurs traumatismes et cachent même à leurs proches les scènes qui reviennent chaque nuit dans leurs cauchemars. Les nuits d’insomnies, assomment et isolent les militaires. Olivier vit désormais sur le qui-vive comme si le danger était toujours là. « Quand on rentre dans un magasin, je regarde où sont les sorties, je regarde s’il y a un système de sécurité, je regarde les gens qu’il y a dans le magasin, j’évite les endroits dans le magasin où il y a beaucoup de monde », explique Olivier qui ne supporte plus la foule. Lors de ce stage, les militaires composent une devise, elle devra les accompagner tout au long du stage, leur choix est fait : « pour une nouvelle vie ». Source: vidéo Antenne 2
________________________________________________________________
Mis en ligne 17/04/2016
Karima, candidate de Koh-Lanta, est une ancienne militaire

images-1Karima, ancien militaire de 26 ans, a tenu à rendre hommage à des frères d’armes décédés alors qu’ils étaient en mission cette semaine. Dans l’épisode de Koh-Lanta diffusé le 15 avril dernier, c’est Karima, la militaire de 26 ans qui a remporté l’épreuve d’immunité . La jeune femme a posté un message sur son compte twitter en dédiant cette victoire à des collègues décédés lors d’une mission :
« Je dédie ma victoire à mes frères d’armes mort en mission cette semaine force au 511 régiment train #honneur #army » Voici le message posté par Karima pour ses frères d’armes. Un touchant hommage qui a été très apprécié sur les réseaux sociaux puisque les messages de respect se sont multipliés.
Dans une interview accordée à Télé 7 Jours, la jeune femme est revenue sur ce que lui a apporté l’armée : « J’ai eu la chance de recevoir une double éducation. A la tête d’une famille de sept enfants, mes parents nous ont appris à partager, à nous entraider. (…) Grâce à mon métier, j’ai acquis la diplomatie, la résistance et l’art d’affronter toutes les situations. » Elle rajoutait que la rigueur inculquée par l’armée s’était retrouvée sur le jeu : « Je suis une perfectionniste, et c’est vrai qu’il faut me suivre ! (…) Je suis quelqu’un de très fier, qui ne montre jamais ses faiblesses.« 

_________________________________________________________________Lettre d’un nouveau Candidat à l’élection présidentielle
_________________________________________________________________Mis en ligne le 14/04/16
Protection des véhicules par blindage, contre les mines.
Voir info sur le site RFI Afrique.
_________________________________________________________________

Mise en ligne le 6/04/2016
L’armée française ajoute du Safran
un-systeme-de-drones-tactiques-sdt_article_demi_colonne
Jean-Yves Le Drian est venu visiter l’usine Safran de Montluçon ce mardi 5 avril. Au programme, l’achat de drones tactiques Patroller pour l’armée de terre et des discussions pour l’achat de missiles. La loi de programmation militaire prévoit l’achat de quatorze drones pour un coût de 350 millions d’euros. Malgré sa taille imposante, il est peu repérable. Sa boule optronique gyrostabilisée permet notamment de distinguer si un individu porte sur lui une baguette de pain ou une arme et ce, de jour comme de nuit. Le Patroller prendra la succession du Sperwer, le drone utilisé actuellement par l’armée de Terre. Il équipera le 61eme Régiment d’Artillerie (basé à Chaumont) à partir de 2018. Dans un premier temps, il ne devrait pas y avoir de créations d’emplois sur le site de Montluçon. Le Patroller intéresse aussi des pays étrangers.
Mais c’est surtout avec le missile AASM que Safran espère embaucher à Montluçon. Ce missile équipe notamment les avions Rafale de l’armée de l’Air et de la Marine. Les premiers succès du Rafale a l’étranger devraient également entraîner des commandes. Le site est prêt à passer d’une vingtaine de missiles fabriqués par mois à une centaine. Cela représenterait la création de 300 emplois directs dont 200 dans l’Allier. (Source : France Bleue. Crédit  photo : © Radio France – Emmanuel Moreau )
________________________________________________________________
Mis en ligne le 4/04/2016. Nouvelle info le 26/10/2016.
Afghanistan : on abandonne nos interprètes ? 

692322-interprete-afghan-2e-partir-gaucheEnviron 700 Afghans ont travaillé comme interprètes ou comme chauffeurs pour l’armée française. Depuis le retrait de nos troupes fin 2014, ils sont menacés de mort dans leur pays. Seule une centaine d’entre eux ont obtenu un visa pour venir en France. Les autres …? Cela vous rappelle-til d’autres situations vécues? Source : le Figaro 04/04/16
Voir aussi article de l’Express
_________________________________________________________________
Alain Mérieux, PDG des Laboratoires Mérieux de Lyon, interrogé le 28 mars 2016 sur la chaîne TLM. « Qu’auriez-vous voulu être si vous n’aviez pas été chef d’entreprise ?  » Réponse : « J’ai servi en Algérie. J’aurais aimé être militaire. Ce sont des hommes qui s’engagent et qui servent« . _________________________________________________________________Mis en ligne le 20/03/16
« Il est temps de faire quelque chose »
Un article de Gilles Gaetner , APRES LA GROGNE, fait la synthèse des réactions de plusieurs militaires de haut rang sur la situation actuelle : Tauzin, Martinez, Piquemal, Fabre-Bernardac, Soubelet, Coursier, du Verdier … N’oublions pas qu’en cas de crise majeure, la République à fait appel des militaires : Pétain, de Gaulle,… Jules César est arrivé au pouvoir, appelé par le Sénat de Rome… « Prends garde à la colère des légions… »  (Source)
_________________________________________________________________Mis en ligne le 19/03/16
Etat d’urgence
Depuis l’instauration de l’état d’urgence, il est interdit aux médias de donner le nom de famille d’un militaire. Vous ne verrez donc plus sur notre site UNP le nom de soldats en activité, sauf autorisation exprès.
_________________________________________________________________Mis en ligne : 19/03/16
Que s’est-il passé après le 19 mars 1962 en Algérie ? 
HoleindreRoger Holeindre, emblématique président du Cercle National des Combattants, ne prend pas de pincettes pour dire son fait au Président de la République. Lire son communiqué de presse. LETTRE A M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.

_________________________________________________________________
90 000 Armes Individuelles Futures pour remplacer le FAMAS

famasCe marché couvre les besoins émis par les 3 armées, précise l’appel d’offres.Il concerne :
-45.000 armes Individuelles Futures version standard,
– 45.000 armes Individuelles Futures version courte,
– 38 millions de cartouches de 5,56 x 45 mm d’exercice,
– 51 000 grenades de 40 x 46 mm basse vitesse anti-personnel/anti-véhicule, 13 000 grenades 40 x 46 mm basse vitesse fumigène, 28 000 grenades 40 x 46 mm basse vitesse d’exercice.
-La fourniture d’accessoires,
-La fourniture du système de soutien (moyens de maintenance, pièces de rechange, moyens d’instruction, formations et documentations techniques).
De 3 à 5 candidats seront autorisés à soumissionner. Date de notification éventuelle du marché: décembre 2016.
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 16/03/16
Des Australiens au défilé du 14 juillet 2016 ?
australienLe gouvernement australien n’a pas encore donné son feu vert à la participation d’un détachement des forces armées australiennes au défilé du 14 juillet 2016. L’Australie a été invitée par la France pour marquer le centenaire des grandes batailles de 1916 auxquelles les Aussies ont pris part. Un geste symbolique alors que Paris espère décrocher un méga-contrat de sous-marins pour rééquiper la marine australienne.
Alors que l’on s’apprête à célébrer le centenaire de la bataille de la Somme, le 1er juillet, la participation de l’armée britannique au défilé aurait été naturel. Las ! Les Britanniques votent le 23 juin pour ou contre leur maintien dans l’Union européenne et personne n’a voulu prendre d’engagement pour le 14 juillet, trois semaines plus tard. 
(Source: http://www.lopinion.fr/)
_________________________________________________________________
10/10/2016 Synthèse sur l’affaire Général Piquemal à Calais par le Général Martinez
Lire son article
_________________________________________________________________
Mis en ligne le 10/03/2016
Le Ministre Le Drian évoque la création d’une Garde Nationale

ReservistesDans son discours aux Assises de la Réserve du 10 mars 2016 à l’Ecole Militaire, le Ministre exprime ce que sera la réserve citoyenne, forte à horizon 2018 de 40.000 hommes et ses missions.Nos parachutistes pourront alors se consacrer pleinement à leurs missions qui ne sont pas celles d’auxiliaires de police. Quelques axes : remplacer les militaires de métier dans l’opération Sentinelle, travailler pour la cyber-défense, rapprocher la Nation de ses Armées. Les militaires en fin de contrat seraient d’office versés dans cette réserve pendant 5 ans. Les mots de « Garde Nationale » sont dans le discours du Ministre.
« Je souhaite que tous les réservistes, quel que soit leur employeur, n’hésitent plus à afficher leur engagement, et expriment même une juste fierté. » a-t-il dit.
_________________________________________________________________
Le Ministre Le DRIAN veut mettre le Général PIQUEMAL à la retraite
images-1Le Général Piquemal n’aurait ainsi plus le droit de porter son uniforme dans les cérémonies publiques ou familiales (mariages,…), ne serait pas rappelable en cas de conflit et perdrait son 1/4 de place SNCF. La dernière fois qu’une telle mesure aurait été prise serait après le putsch d’Alger.
Le Ministre veut par ailleurs réformer le Code de défense, afin de pouvoir de prendre lui-même directement ce genre de décision, après discussion avec le chef d’état-major, sans passer par un conseil de discipline. Encore une manière de s’approprier toujours plus de prérogatives et de contrôle… (source : Le Gaulois)
Jean-Yves le Drian est un ancien président de l’UNEF, syndicat étudiant considéré comme à la gauche de la gauche.
« C’est une expérience éternelle, que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser ; il va jusqu’à ce qu’il trouve des limites. » Montesquieu, in « De l’esprit des lois »

_________________________________________________________________
Barkhane : le 4 mars 2016, premier tir opérationnel du LRU

Le 4 mars 2016 a eu lieu le premier tir opérationnel du lance-roquettes unitaire (LRU).

La force barkhane est dotée depuis le 14 février 2016 d’un nouveau système d’artillerie. Il a été engagé pour la première fois contre des groupes terroristes décelés dans le Nord du Mali.
Le commandement de tir a été donné à près de 2 000 kilomètres, à N’Djamena. La cible a été touchée en moins de deux minutes. Un Reaper du détachement de drones de Niamey a permis de suivre la situation en temps réel et de s’assurer du bilan. Déployé actuellement à Tessalit aux côtés des LRU, le radar du centre de détection et de contrôle mobile (CDC-m) établissait de son côté la situation aérienne en temps réel pour éviter la présence d’un aéronef dans la zone.
Ce tir, véritable démonstration d’une intégration interarmées efficiente, a permis de détruire une position de repli des groupes armés terroristes dans l’Adrar des Ifoghas.
L’opération Barkhane compte 3500 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armées terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.
20160304_101837_014.jpg(source : Etat-Major des armées / Ministère de la Défense)

_____________________________________________________________________
« Ce serait une stupidité de croire qu’un peuple sans défense n’aurait que des amis, et il serait bas et malhonnête de compter que l’ennemi se laisserait peut-être attendrir par la non résistance. »

Carl SCHMITT. La notion de politique. (Chap. V.)
_________________________________________________________________

12328325_714861911978490_1453195122_n
Ce « cri » lancé par cette jeune fille, interne en médecine, est aussi le ressenti d’une jeunesse déboussolée qui, inquiète, s’interroge sur son avenir… Il a fallu le vandalisme de son véhicule et le vol de ses biens les plus précieux pour que Kathlyn exprime, avec émoi, son désarroi, sa tristesse, sa colère et son inquiétude.


LETTRE A MA  FRANCE

Ce soir, je t’écris à toi ma petite France,
la douce, la tendre, celle de mon enfance,
où régnaient la candeur et un soupçon d’insouciance :
Où es-tu donc passée ?

Je pleure, j’ai mal, mon pays
s’en est donc allé…
pour laisser place à une nouvelle contrée qui
m’est totalement inconnue.

Je suis chez moi mais je me sens
comme une étrangère !
Qui es-tu devenue, ma France ?

C’est donc ça que tu m’offres aujourd’hui :
La peur et la méfiance dans laquelle
nos vies n’ont pas de valeur ?

C’est donc ça ma nouvelle vie à tes côtés,
se balader par une douce après-midi ensoleillée
et revenir volée, pillée de tous ses biens?

Se réveiller un matin
en découvrant l’immondice de la terreur
qui a envahi toutes nos rues,
nos salles de concert, nos bars…

Je pleure, non pas tant pour les vols, les meurtres
et la terreur venue d’ailleurs ;
je pleure car je ne te reconnais plus.

Comment peut-on à ce point
bafouer nos vies, nos biens, nos valeurs?
Quel est donc ce monde
où l’argent devient Roi,
la terreur devient Reine
et la peur notre utopique alliée ?

Je dis simplement NON,
NON et NON !

« Va te faire voir nouvelle France ! »
Je te refuse !

Chez moi, dans ma France,
il y a de l’humanité
et la vie
n’est pas rythmée
par des diktats venus d’ailleurs.

La vie a un sens,
la vie le vaut bien
car nous l’avons choisie ensemble.

JE T’EMBRASSE MA FRANCE !

Kathlyn SCHREITER
(poème communiqué par José Castano  jose.castano.over-blog.com)
_________________________________________________________________
Capture d’écran 2016-01-26 à 11.38.10
Un site patriotique, « le Gaulois« , relaie notre campagne de promotion de l’ouvrage « les Chemins de Dien Bien Phu » dans un article placé en une. ________________________________________________________________

arte1 Le film documentaire « Daech, parole de déserteurs » de 52 minutes sera diffusé le 15 mars à 20H55, sur A. Il a été réalisé par Thomas Dandois et François-Xavier Tregan en début d’année 2016. Des promesses de Daech à la réalité…Voir le documentaire en Replay
________________________________________________
L’état d’urgence est prolongé de trois mois

L’état d’urgence, en vigueur depuis les attentats terroristes de novembre 2016, s’achèvera en principe le 26 mai 2016, suite au vote quasi unanime de l’Assemblée nationale et du Sénat. Ce dispositif, destiné à renforcer la sécurité des citoyens, conduit à une restriction des libertés publiques.
L’état d’urgence, en vigueur depuis les attentats terroristes de novembre 2015, vient d’être prolongé de 3 mois supplémentaires par le Parlement. Il s’achèvera donc le 26 mai 2016, sauf renouvellement. Pendant cette période, les libertés individuelles des citoyens peuvent être réduites :
• Atteinte à la liberté d’aller et venir
• Assignation à résidence renforcée
• Des perquisitions à toute heure
• Prison et amendes pour les opposants
Les particuliers qui ne respecteraient pas les mesures mises en place encourent des peines de prison allant de huit jours à deux mois et des amendes de 11 à 3 750 euros.
Source : Le Particulier
_________________________________________________________________
Formons les réfugiés pour qu’ils pussent retourner se battre pour la liberté de leur pays

Monsieur le Ministre, 
Je vous confirme, via ce courrier mailé, tous les termes de mon courrier postal du 7 septembre 2015, resté sans réponse, sur l’impérieuse nécessité de former les réfugiés hommes, Syriens et Irakiens, afin qu’ils puissent sauver leur pays. 
La première étape devra être la suivante : pour tous les migrants qui arrivent en France, il faudrait faire un tri et isoler, dans des casernes désaffectées tous les éléments mâles âgés de 17 à 45 ans. 
Avec mes nombreux amis, officiers et sous-officiers de réserve, si on nous accorde quelques moyens, on veut bien transformer ces fuyards en « bataillons Bigeard », à raison de 10 à 15 h d’entraînements par jour sur sept mois. 
Puis, on les utilise comme infanterie sur le front Syrien face à DAECH. 
Une bonne pub de cette transformation des fuyards, en combattants de première ligne rendrait la France moins attrayante pour tous les candidats à la migration vers notre Pays. 
Sans me prendre pour Henri Guisan ou feu Marcel Bigeard (qui m’a témoigné son estime et son amitié jusqu’à son décès), je suis prêt, dès demain matin, avec des cadres du 6ème BCA et du 67ème BCA, à prendre en charge 700 de ces fuyards, dans la caserne désaffectée d’Auxonne, pour transformer ces « débris Syriens » en serveurs de mortiers, fantassins, démineurs, commandos (pour les meilleurs). 
Puis, direction le Front !!!! 
Je propose Auxonne parce que la caserne est sécurisable avec ses hauts murs et ses deux entrées moyenâgeuses, pour éviter les intrusions, mais aussi les fuites des futurs combattants à l’hôpital d’en face ou dans les bistrots environnants. 
Vu les chiffres de migrants arrivés en France communiqués par le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, il y aurait la possibilité, si on s’en donne les moyens, de former 9 bataillons de 700 hommes chacun, qui seraient accueillis en libérateurs, dans quelques mois, dans leurs pays d’origine. 
Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, 
Je vous assure, Monsieur le Ministre, de mes sentiments respectueux et patriotiques. 

Colonel (ER) Francis GRUZELLE
Source.
_______________________________________________________________
La Légion dans le Larzac… avec la bénédiction de José Bové
1200 légionnaires de la 13è Brigade jusqu’alors basés aux Emirats Arables Unis devraient rejoindre les 180 fantassins qui s’y trouvent. Ils s’installeront avec armes et bagages, femmes et enfants, entre aujourd’hui et 2018.  Les maires du coin sont contents ; grâce à la Légion, des classes vont ouvrir, le gymnase va obtenir des crédits, les commerçants se frottent les mains. L’Etta investirait 115 millions d’euros pour les nécessaires infrastructures du camp. 
Source : « le Progrès » du 22 février 2016
_________________________________________________________________
LIBRE OPINION : Opération SENTINELLE : Halte à la casse de l’Armée de Terre !

« Jamais sans doute depuis la professionnalisation des Armées une opération n’aura été aussi préjudiciable pour l’Armée de Terre que l’actuelle opération SENTINELLE déclenchée dans la foulée des attentats du 13 novembre dernier et qui sauf invraisemblable sursaut de lucidité va se poursuivre.
Après ces attaques meurtrières, j’ai salué comme l’immense majorité des français, le recours à l’état d’urgence et le renforcement des mesures de sécurité. Le déploiement des forces armées et tout particulièrement de l’Armée de Terre répondait à une compréhensible logique d’urgence dans un contexte d’ubiquité du danger. Les menaces n’ont pas disparues mais l’urgence est devenue constance et la place de l’Armée n’est plus à patrouiller incongrument par six dans les lieux publics  FAMAS en sautoir et casque à la ceinture.
Je ne peux que constater qu’après chaque nouvel attentat, il a été demandé aux Armées de déployer toujours plus de militaires dans les grandes villes. Les forces armées ont vécu toutes les gradations du Plan VIGIPIRATE avant de passer au dispositif SENTINELLE. VIGIPIRATE restait absorbable sans conséquence majeure pour la bonne santé opérationnelle de l’Armée de terre, SENTINELLE est destructrice.

SENTINELLE est destructrice parce cette opération « consomme » des femmes et des hommes qui devraient se former, s’entraîner ou se reposer avant un nouvel engagement. Rogner sur un de ces aspects consubstantiel au maintien en condition d’un soldat et à la capacité opérationnelle d’une unité, c’est scier le pied du tabouret. Quel que soit l’aspect sauvegardé ou sacrifié la bombe est à retardement avec des effets qui peuvent être dévastateurs. Sur le terrain d’abord où nos théâtres d’engagement notamment africain exigent un haut degré de préparation individuel et la maitrise de savoir-faire collectifs compliqués. Une faiblesse dans ce registre, c’est au mieux être incapable d’audace tactique et au pire accepter les pertes humaines. Sur le potentiel humain ensuite avec le non renouvellement du premier contrat ou le départ anticipé de jeunes cadres confrontés à l’impossibilité de conjuguer vie professionnelle et vie sociale ou familiale. Les chefs militaires et j’ai été de ceux-là,  ont toujours eu beaucoup de pudeur à insister sur la nécessité de garantir des phases de détente et de récupération et pourtant je sais aussi par expérience qu’elles conditionnent le bon moral d’une troupe, facteur multiplicateur d’efficacité ou à contrario élément fondateur du renoncement ou de la révolte.

SENTINELLE est aussi destructrice parce qu’elle renvoie à nos compatriotes une idée faussée de ce qu’est un soldat professionnel et ce que sont ses savoir-faire individuels et collectifs. En plagiant les modes d’action des forces de sécurité, défense statique des édifices ou présence mobile, ils sont réduits à un rôle de supplétifs avec qui plus est des équipements et un armement inadaptés. C’est utiliser une voiture de sport en refusant de passer la seconde vitesse. Dans un contexte sécuritaire dégradé avec des moyens adaptés et complémentaires à ceux des policiers et des gendarmes, les forces armées sont un recours et leur présence dissuasive est rassurante. Mais quand la vie a repris son cours normal et que ce sont les bouchons en direction des stations de sports d’hiver qui occupent la une de l’actualité, qu’apporte réellement ce déploiement ostensible de militaires au cœur de nos villes ? Hier, ces soldats étaient remerciés, aujourd’hui ils laissent indifférents, je crains que demain le quidam leur reproche de ne servir à rien. 

SENTINELLE est enfin et surtout un énorme piège pour l’Armée de Terre qui a obtenu en contrepartie de cette mission un arrêt temporaire de la déflation de ses effectifs et l’autorisation de recruter. Ce nécessaire ajustement au regard du contrat opérationnel défini par le Libre Blanc de 2013 et les engagements voulus par le Président de la République est aujourd’hui perçu par l’opinion publique, sous l’effet conjugué des médias et des portes paroles ministériels, comme un privilège qui place cette Armée en position d’obligé. C’est pour elle et ses chefs, le grand écart entre l’excellence que requiert l’engagement à l’extérieur et l’indispensable solidarité nationale. A tout prendre cette même Armée de Terre risque d’y perdre sa crédibilité.

Les centres de recrutement sont parait – ils submergés de demandes de recrutement. L’occurrence de la guerre attire le soldat. Faut-il s’en réjouir ? Faut-il y voir un précautionneux pressentiment ou une vraie résilience dont nos décideurs seraient bien aise de s’inspirer ? Pour ma part, sans exclure la nécessaire voire indispensable réflexion sur la continuité entre défense et sécurité : Garde nationale, réserve opérationnelle ou autre formule qui demandera des moyens, de l’argent et du temps, j’estime qu’aujourd’hui, la place des cadres et des soldats, aviateurs et marins de nos armées professionnelles est à l’instruction dans les cantonnements, en formation dans les écoles et centres spécialisés, à l’entrainement dans les camps de manœuvre ou à la mer, au repos pour profiter d’une aération auxquels ils ont droit ou en projection sur les exigeants théâtres d’opération mais certainement pas à arpenter dans ces conditions le bitume de nos cités.

Jean-Paul THONIER
 Officier général (2S)   Source
_____________________________________________________
Vendredi 5 février 2016 : Le Général TAUZIN, commandant les forces du 1er RPIMA au Rwanda, en 1993 et en 1994, sera l’invité de TV Libertés dans l’émission « Bistro Libertés ». A voir et revoir en ligne, sur http://www.tvlibertes.com
_____________________________________________________

104910Novembre 2015 : la ville de Beaucaire débaptise la « rue du 19 mars 1962 » et la nomme « rue du 5 juillet 1962 », en hommage aux victimes civiles et militaires massacrées par le FLN en violation des accords d’Evian. 

Publicités