Lyon, hôpital Desgenettes : l’UNP participe à une réflexion sur « les nouvelles menaces »

A l’initiative de Bernard Massoubre, Pharmacien principal (r), cette 5è Journée Éthique de l’Hôpital d’Instruction des Armées Desgenettes a rassemblé le 14 mars une dizaine d’intervenants sur le thème «  Les nouvelles menaces, les menaces non palpables » et une centaine de participants, parmi lesquels quatre parachutistes de l’UNP-CLI de Lyon. Ces journées annuelles ont pour vocation de rendre concret le travail des armées et plus généralement des forces qui contribuent à la sécurité de notre pays et de faire se rencontrer des mondes qui, s’ils se complètent et s’entraident, ne se connaissent pas toujours très bien.
Le premier à intervenir était le général Manuel Salazar, vice-président de l’Union Nationale des Parachutistes, section de Lyon.

Gl SALAZAR retouche_bassedef
Intervention du général Manuel Salazar, vice-président de la section UNP-CLI de Lyon. « Franchir la porte de l’avion rend égaux le chef le plus prestigieux et le plus humble des paras » (photo P.R.)


Lire la suite

Publicités

« Maintenant, je suis un homme ! ». Souvenirs d’Indochine de Marc Bontemps, de l’UNP-CLI, Lyon

affiche para copie « Tant qu’on a pas fait l’armée, on est pas un homme ! » la décision est sans appel. Mais comment expliquer à la mère de sa petite amie Arlette qu’il est dispensé des obligations légales en qualité d’aîné de sept frères et sœurs ? Il ne reste à Marc Bontemps qu’une seule solution : s’engager. Le 2 octobre 1950, il signe pour trois ans. Il est affecté au 5è Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes et passe son brevet parachutiste n°52762 à Meucon, en décembre 1950. Il est caporal quand il s’embarque pour l’Indochine sur l’« Athos »  en juillet 1951 ; il a 22 ans.

Lire la suite