Cérémonie du 5 décembre à Bron et Paris

4
À Bron…
Devant une nombreuse assistance, plusieurs dizaines d’associations d’ancien combattants avec 78 drapeaux se sont rassemblées ce lundi 5 décembre devant le monument aux soldats d’AFN, au parc de Parilly, à Bron (69). Une dizaine de drapeaux étaient portés par des « bérets rouges ». L’UNP-CLI de Lyon était présente avec une vingtaine de ses parachutistes. 

Dans son discours, Henri Laforgue, président départemental de l’ACUF, a rappelé que le cessez-le-feu du 19 mars 1962 n’avait été respecté que par la seule armée française, unilatéralement, et qu’il fallait cesser ces « repentances à sens unique » vis à vis d’un pays, l’Algérie, qui n’a jamais reconnu ni les bienfaits apportés par la France au cours de ses 130 années de présence, ni les crimes commis après le 19 mars 1962. Ce sont pourtant des conditions essentielles si l’on veut « dépasser les souffrances de celles et ceux qui ont cette histoire en partage », espérance évoquée par Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, dans son communiqué lu également dans des dizaines de villes de France.
3

Des gerbes ont été déposées par les autorités accompagnées d’élèves des lycées Condorcet de Saint-Priest et de l’école Joliot-Curie de Bron. Et si le salut militaire esquissé par l’une de ces jeunes filles était peu protocolaire, il exprimait cependant une intention et un patriotisme qui font chaud au cœur…

5

… et à Paris
Dossier de presse
En fin d’après-midi, à Paris, ce sont 1000 porte-drapeaux qui ont défilé devant le Soldat Inconnu, sous l’Arc de Triomphe. Tous rendaient symboliquement hommage aux huit porte-drapeaux de souche nord-africaine, anciens combattants des campagnes d’Italie, de France, d’Allemagne et d’Indochine, qui avaient été tués, les uns après les autres, de 1957 à 1961, pour avoir revendiqué l’honneur de porter le drapeau de leur Amicale des Anciens Combattants de Mostaganem (Algérie).

1000-drapeaux
Plus de 600 drapeaux – plus de 1000 selon les organisateurs – sur les Champs-Elysées, ça a vraiment de la g…e ! Surtout s’ils sont suivis par autant d’anciens combattants. Les parachutistes de l’UNP y étaient nombreux.
N’hésitez pas à faire circuler ce lien https://unp-lyon.org 
 car les médias officiels ont été très timides sur le sujet…
Voir la vidéo tournée par un participant que nous remercions ainsi que cette autre vidéo mise en ligne par l’ASAF
capture-decran-2016-12-15-a-13-51-03

 

Publicités

Dernier hommage au caporal-chef Clérici du 3è RMED

ob_bfff17_stephane-clericiJeudi 1er décembre, l’église du village de Sainte Julie , dans l’Ain, était trop petite pour accueillir tous ceux venus rendre un dernier hommage au caporal-chef parachutiste Stéphane Clérici du 3è Régiment Médical de la Valbonne et membre de la section de l’Ain-Bugey de l’Union Nationale des Parachutistes.
Lire la suite

Dernier hommage au Médecin-Général François-Xavier Mannoni, membre de l’UNP

 

mannoni
(Photo d’André Siclet. Le Progrès)

Le Médecin-Général François-Xavier Mannoni, Président d’Honneur de la section du Jura de l’Union Nationale des Parachutistes, est décédé le 19 octobre dernier. Il avait été le médecin-chef au 6ème RPC en Algérie, de Juin 1958 à Juin 1959. Voici quelques lignes qu’il avait écrites plus tard sur son séjour en Algérie :
Lire la suite

Carcassonne : un courageux parachutiste du 3è RPIMa sauve deux femmes d’une agression

387d83e0cce6b13fd9ebceaac6f05281
(photo d’illustration du sujet)

Dans la nuit du jeudi 17 novembre, vers 23H00, deux jeunes femmes ont échappé de peu à une agression par un homme armé d’un couteau,  rue de Verdun à Carcassonne. C’est à un militaire, le sergent Jonathan, transmetteur, au 3è RPIMa  depuis 10 ans, que les deux femmes doivent leur salut.
Lire la suite

17 novembre 2016 : 101è anniversaire du premier saut militaire en parachute

duclos1Le premier saut en parachute de l’histoire militaire française a été effectué par un Fusilier Marin breton, Constant Duclos, le 17 novembre 1915. 
Orphelin à 12 ans, il s’est engagé comme cap-hornier à 14 ans. Quand la Première Guerre mondiale éclate, il est affecté au premier bataillon des Fusiliers Marins. Il survivra à la bataille de l’Yser d’octobre 1914. Lire la suite

Dimanche 6 novembre : grâce à l’UNP de Caen, un ancien militaire amputé des deux jambes a sauté en parachute

vlcsnap-2016-11-06-18h33m03s559
Arnaud Couturon, membre de l’UNP de Caen, a organisé et filmé ce saut en tandem d’un ancien militaire, breveté para,  amputé des deux jambes..

L’adjudant Christophe Caron, 32 ans, ancien breveté para, a été amputé des deux jambes en 2007, à la suite de l’explosion accidentelle d’une roquette antichar dans un bureau du 18e régiment de Transmissions, basé à Bretteville-sur-Odon, près de Caen.

l-ancien-militaire-blesse-va-sauter-en-parachute
Photo Ouest-France

Grâce à l’association Airborne School, et d’Arnaud Couturon, ancien militaire et membre de la section de Caen de l’Union Nationale des Parachutistes, Christophe Caron a pu sauter dimanche 6 novembre en tandem, pour une chute libre de 3 000 mètres au dessus de Falaise (Calvados). Son dernier saut remontait à 1997. Christophe Caron est aujourd’hui secrétaire administratif au Ministère des Anciens Combattants. Il pratique l’aviron.
Voir la vidéo 

Un para de l’UNP a participé au record du monde de vol relatif à 130 parachutistes

ob_b6327b_saut-9-octobre
Membre de la section UNP voisine Ain-Bugey, Georges Ostrowski a participé le 9 octobre 2016 en Californie au record du monde de vol relatif en saut groupé. Le record à 130 parachutistes a été officiellement validé !

L’équipe était composée de ressortissants de 12 pays, femmes et hommes, âgés de 40 à 80 ans, dont 6 français. Six avions ont été utilisés, volant à la même altitude en formation rapprochée. Largage à 5.800 m, paras et équipage sous oxygène dans l’avion, avec ouverture obligatoire à 700 mètres minimum.  Compte tenu du nombre de paras rassemblés, pour éviter les problèmes à la séparation, les ouvertures étaient étagées, de 900 m à 700 mètres. Le record a été validé au troisième essai. 
ob_e2dae6_georges-ostrowskiCet ancien du 8è RPC en Algérie est titulaire de la médaille militaire, de la croix de la valeur militaire avec deux citations et de la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports.
À 80 ans passés, plongeur et moniteur de plongée, pilote d’avion privé, il a 3.880 sauts en chute libre à son actif.

Source UNP Ain