17 juin 1859 : une femme reçoit la Médaille Militaire

 

rossini
Jeanne Barbée, bretonne du Finistère et cantinière au régiment des Zouaves de la Garde, a été la première femme décorée de la Médaille militaire, quelques jours après la bataille de Magenta.

Le 17 juin 1859, la Médaille militaire, instituée le 22 janvier 1852 par Napoléon III, était décernée pour la première fois à une femme, Jeanne Barbée, épouse du sergent Rossini.
medaille-militaireCette décoration était destinée à  récompenser les militaires non-officiers et, Jeanne Barbée est une finistérienne de Gourin, née le 27 novembre 1833, fille d’un menuisier. La famille Barbée avait quitté la Bretagne pour Paris. Jeanne Barbée était cantinière des Zouaves dans la Garde impériale et s’était distinguée lors de la campagne d’Italie, blessée à Palestro, courageuse et très vaillante à Magenta le 4 juin 1859 où elle soigne les blessés au plus fort des combats. Après sa carrière militaire, elle se retira à Montrouge où elle mourut en 1884.
Souvent appelée « la Légion d’honneur du sous-officier », elle a aussi été décernée à titre exceptionnel à des généraux ayant commandé en chef devant l’ennemi. La Médaille militaire est la troisième décoration française dans l’ordre de préséance, après l’ordre de la Légion d’honneur et l’ordre de la Libération.
Ses critères d’attribution :
• être engagé sous les drapeaux depuis au moins huit ans

• avoir été cité à l’ordre de l’armée
• avoir été blessé au combat ou en service commandé
• s’être signalé par un acte de courage et de dévouement
Source Le Télégramme

Publicités