Vendredi 5 mai : les paras de Lyon ont dit adieu à Jacques Marchand

20170505_102926 rec bdef.jpg

Une douzaine de parachutistes de la section UNP-CLI de Lyon rendaient samedi 5 mai un dernier hommage à leur camarade Jacques Marchand, membre fidèle de la section. Appelé de la classe 61, volontaire pour les paras, il avait été affecté au 1er RPIMa à Mont-de-Marsan.
3e RPCSous-officier prometteur, il avait été élève-officier à Cherchell, en Algérie. Dans cette école, au-delà des savoir-faire techniques, les futurs officiers acquéraient un véritable savoir-être basé sur le comportement personnel, l’intelligence de situation et la force de caractère, les préparant à être des meneurs d’hommes. Ces qualités leur permettaient de discerner dans la complexité, de décider dans l’incertitude et d’agir dans l’adversité. I
l en était sorti sorti avec le grade d’aspirant et chef de section et avait rejoint le 3è RPIMa (anciennement 3è RPC) avant de revenir en métropole, à Carcassone.
20170505_110737 ret rec bdefSon béret rouge était posé sur son cercueil, à côté de ses décorations militaires et des insignes de ses régiments.

Ce 5 mai était aussi la Journée mondiale de l’hypertension artérielle pulmonaire, la maladie dont souffrait Jacques et qui l’obligeait à avoir toujours son respirateur avec lui, « à la fois sa ligne de vie et son boulet » a dit son fils. Malgré sa maladie, cet ancien cycliste et skieur mais encore joueur de pétanque assidu était toujours de bonne humeur, gentil et plein d’humour.
« 
Que l’archange Saint Michel te protège et te guide au paradis des chevaliers du ciel !« . Ces mots ont suivi la Prière des Paras lue par Claude Sauze, président de l’UNP-CLI de Lyon.

Publicités