Le 1er RCP endeuillé

ob_eb2722_thomas-cueninThomas Cuenin avait risqué sa vie sur bien des théâtres d’opérations. En première ligne des combats lors dès premières heures de l’opération Sangaris en Centre-Afrique, le capitaine Thomas Cuenin, 28 ans, originaire de Nancy, est décédé, impuissant, dans le carambolage effroyable de Saint-Etienne-de-Brillonet, en Vendée. Sa voiture suivait un camion qui a perdu son chargement de bobines de papier, vendredi 10 février 2017.
imagesThomas Cuenin avait choisi très tôt le métier des armes. Il avait préparé au Prytanée de La Flèche le concours d’entrée à Saint-Cyr. A la sortie il choisira l’infanterie, passera le brevet parachutiste, puis celui d’instructeur commando et obtiendra la qualification de chef de section « troupes aéroportées ». Thomas Cuenin, modèle de droiture et de loyauté, avait opté pour le terrain et l’action, mais aussi pour l’une des plus belles unités en France, le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes.
Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et ses amis.

Publicités

2 réflexions sur “Le 1er RCP endeuillé

  1. Michel Marneur

    Honneur au capitaine Thomas Cuenin. Ironie du destin il a été victime du destin,
    La mort qui surveille nos pas comme il est dit dans le chant « Para au Rouge Béret » l’a emporté trop tôt et non pas au combat mais dans un accident imprévisible et stupide accident de circulation sur une route de Vendée.Condoléances à sa famille et à tous les siens et amis.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.