Les héros de l’attentat de Nice sont dans la promotion de la Légion d’Honneur du Nouvel An… mais pas tous !

attentat-a-nice-ce-qu-on-sait-a-7h

Trois adhérents de la section de Nice de l’Union Nationale des Parachutistes se trouvaient ce soir-là sur la promenade des Anglais, en uniforme, puisqu’ils avaient participé aux cérémonies du 14 Juillet. Ludovic Bojard se trouvait à la hauteur de l’hôtel Méridien, Nadia Mercier et Daniel Ziegler, près du Centre Universitaire Méditerranéen.

Le premier a immédiatement téléphoné au Délégué Militaire Départemental qui lui confie la mission de mettre à l’abri et de rassurer les rescapés. Pendant toute la nuit, il va aider les secours et surtout « dégager » les pillards qui ne tardent pas à se manifester. Les deux autres, 71 et 73 ans, voient se regrouper autour d’eux des gens affolés, attirés par leur béret rouge et leur uniforme ; ils représentent une « autorité ». Ils commencent à rapprocher des corps des victimes leurs membres épars déchiquetés, dans des draps donnés par les voisins. Eux aussi, ils vont éloigner les voyeurs qui filment les blessés et les morts, sans se soucier de proposer leur aide. Ils chassent les détrousseurs surgis de la nuit qui vont jusqu’à voler la poupée d’une fillette morte.
Daniel s’est battu plusieurs fois : un type a pris un portable à côté d’un corps. « Je lui ai dit :Lâche ça’. Ils sont arrivés à cinq. Ils ont fait tomber mon béret et ils ont pris le portable. Je n’avais pas peur, j’étais dans une colère…»

logo UNPCes trois adhérents de l’UNP ont agi par humanité et pour l’honneur des parachutistes. Nous sommes fiers d’eux.
Mais ne les cherchez pas sur la liste du Nouvel An des promus de la Légion d’Honneur…

Source : magazine « Debout les Paras » n°238, page 20 et BFM 

Publicités

2 réflexions sur “Les héros de l’attentat de Nice sont dans la promotion de la Légion d’Honneur du Nouvel An… mais pas tous !

Les commentaires sont fermés.