Cérémonie du 5 décembre à Bron et Paris

4
À Bron…
Devant une nombreuse assistance, plusieurs dizaines d’associations d’ancien combattants avec 78 drapeaux se sont rassemblées ce lundi 5 décembre devant le monument aux soldats d’AFN, au parc de Parilly, à Bron (69). Une dizaine de drapeaux étaient portés par des « bérets rouges ». L’UNP-CLI de Lyon était présente avec une vingtaine de ses parachutistes. 

Dans son discours, Henri Laforgue, président départemental de l’ACUF, a rappelé que le cessez-le-feu du 19 mars 1962 n’avait été respecté que par la seule armée française, unilatéralement, et qu’il fallait cesser ces « repentances à sens unique » vis à vis d’un pays, l’Algérie, qui n’a jamais reconnu ni les bienfaits apportés par la France au cours de ses 130 années de présence, ni les crimes commis après le 19 mars 1962. Ce sont pourtant des conditions essentielles si l’on veut « dépasser les souffrances de celles et ceux qui ont cette histoire en partage », espérance évoquée par Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, dans son communiqué lu également dans des dizaines de villes de France.
3

Des gerbes ont été déposées par les autorités accompagnées d’élèves des lycées Condorcet de Saint-Priest et de l’école Joliot-Curie de Bron. Et si le salut militaire esquissé par l’une de ces jeunes filles était peu protocolaire, il exprimait cependant une intention et un patriotisme qui font chaud au cœur…

5

… et à Paris
Dossier de presse
En fin d’après-midi, à Paris, ce sont 1000 porte-drapeaux qui ont défilé devant le Soldat Inconnu, sous l’Arc de Triomphe. Tous rendaient symboliquement hommage aux huit porte-drapeaux de souche nord-africaine, anciens combattants des campagnes d’Italie, de France, d’Allemagne et d’Indochine, qui avaient été tués, les uns après les autres, de 1957 à 1961, pour avoir revendiqué l’honneur de porter le drapeau de leur Amicale des Anciens Combattants de Mostaganem (Algérie).

1000-drapeaux
Plus de 600 drapeaux – plus de 1000 selon les organisateurs – sur les Champs-Elysées, ça a vraiment de la g…e ! Surtout s’ils sont suivis par autant d’anciens combattants. Les parachutistes de l’UNP y étaient nombreux.
N’hésitez pas à faire circuler ce lien https://unp-lyon.org 
 car les médias officiels ont été très timides sur le sujet…
Voir la vidéo tournée par un participant que nous remercions ainsi que cette autre vidéo mise en ligne par l’ASAF
capture-decran-2016-12-15-a-13-51-03

 

Publicités