Samedi 5 novembre : visite guidée de l’exposition « L’épopée des uniformes militaires français », Lyon 2è

logo UNPLa section de Lyon de l’Union Nationale des Parachutistes organise une visite gratuite de cette exposition le samedi 5 novembre.
Programme : 
• 13H20 : départ de QGF en covoiturage 
ou
• 13H45 : RdV devant l’entrée de la Sucrière. 49-50 quai Rimbaud. 69002 LYON.
• 14H00 à 16H00:  visite guidée de l’exposition
• 16H00 à 17H30 : conférence « L’uniforme militaire dans les campagnes napoléoniennes : entre paraître, quotidien, usure et chute », par Cyril Devès, docteur en histoire de l’art.
• 18H00 : fermeture de l’exposition, retour sur QGF.
Tous les militaires des armées de Terre, Air, Mer, anciens ou en activité et leur conjoint sont cordialement invités à se joindre à nos adhérents pour cette visite. Inscriptions sur unpcli.lyon@gmail.com ou tél. 07 88 37 34 98.

defile-mode-militaire_image-gauche
Lyon, 23 sept. au 27 nov. : « L’épopée des uniformes militaires français »

Les actions communes entre l’éducation nationale et la Défense sont peu nombreuses. Aussi convient-il de saluer l’initiative de Pierre Chavancy, gouverneur militaire de Lyon et de Nicolas Fafiotte, styliste lyonnais. Leur projet a conquis le rectorat et les directeurs des écoles lyonnaises Esmod, Supdemod et l’Université de la Mode.
Dans le cadre de l’exposition lyonnaise « L’épopée des uniformes militaires français« , fruit du projet « Culture Défense« , un concours a été lancé auprès de 37 étudiants de ces trois écoles de mode afin de réinterpréter l’uniforme militaire au regard de notre société contemporaine…  » et de les aider à se repositionner dans l’Histoire, le temps long, en les sortant de leurs jeux vidéos » devait préciser le général Chavancy.
bernLe but était de créer une tenue civile complète intégrant une pièce d’un uniforme militaire français de 1789 à nos jours. La finale de ce concours s’est tenue en grande pompe jeudi 22 septembre, à Lyon, lors d’une soirée VIP parrainée, à distance, par Stéphane Bern. Toutes les créations des étudiants finalistes ont été présentées lors d’un défilé avant la remise des prix aux meilleurs créateurs. La grande gagnante de cette soirée, Valérie Garcia, a particulièrement apprécié l’expérience et découvert le monde militaire. « Ce projet nous a sorti de notre univers quotidien qui est tourné vers l’artistique », confie-t-elle. Originaire de Thonon, elle a choisi de s’inspirer des commandos de chasseurs alpins. Le résultat est saisissant.

EPSON MFP image

Dans une interview donnée à Isabelle Brone du Progrès, Nicolas Fafiotte, président du jury, disait : «  j’ai trouvé intéressant de mélanger ces deux univers, d’autant que le domaine militaire constitue une champ d’inspiration énorme en mode […] Il est aussi important d’ouvrir les jeunes à la culture de l’armée ».
Diverses conférences et expositions comme l’exposition de textiles, seront complétée par une mise en lumière du travail de création des étudiants du concours à travers un film montrant l’évolution du projet et une exposition de photos contemporaines. Plusieurs thématiques seront proposées, comme par exemple :

  • Anecdotes et histoire des uniformes militaires depuis leur existence, étude sociologique de l’uniforme,
  • La Haute Couture et l’uniforme,
  • La représentation de l’uniforme dans l’Histoire de l’Art…

Le musée d’Histoire Militaire de Lyon et le musée des Invalides, entre autres, ont prêté des uniformes. Arthus Bertrand, le célèbre fabricant français d’insignes et de décorations, a créé une médaille pour cette occasion ; elle sera vendue au prix de 2€ et les bénéfices seront entièrement reversés aux associations de soutien des blessés des armées, de leurs familles et des familles des soldats morts au combat. L’association des Amis du Musée d’Histoire Militaire de Lyon s’est chargée de la gestion financière de cet événement.

Voir article du Progrès : pdf-page_46-ouest-lyonnais-et-val-de-saone_20160924

Voir article de « 20 minutes » du 29/09/2016

Voir reportage FR3

Lieu : la Sucrière. 49-50 Quai Rambaud, 69002 Lyon . TCL : Tramway T1 : Arrêt Montrochet ou Bus S1 : Arrêt La Sucrière. Parking.
plan-acces

Renseignements

Publicités