Le 3 septembre 1944, Lyon était libérée !

Le samedi 2 septembre 1944, des éléments avancés du 2è Régiment de Spahis Algériens de Reconnaissance tiennent Tassin et Ecully tandis que les allemands en fuite font sauter les ponts de Lyon. Les maquisards du commandant Bousquet « Chabert », les FTP de l’Azergues et les FFI du commandant Mary atteignent la Préfecture du Rhône. Le dimanche 3 septembre 1944, des compagnies du 1er Régiment de Fusiliers marins de la 1re Division de la France libre commandée par le général Diego Brosset, natif de Rillieux, entrent dans Lyon, via le pont de l’Homme de la Roche demeuré intact car sous le feu de gendarmes français. À 9H00, Lyon est libre.

La 72è commémoration de la libération de Lyon du joug nazi s’est déroulée ce samedi 3 septembre 2016, sous le signe de la mémoire et de la jeunesse. Après une remise de gerbes par les autorités civiles et militaires, au pied du Veilleur de pierre de la place Bellecour et en présence de 37 porte-drapeaux, le cortège a emprunté la rue du Président-Edouard-Herriot pour rejoindre l’Hôtel de Ville, derrière la musique de l’Artillerie. Une dizaine de jeeps avec leur personnel en uniforme d’époque se sont jointes à ce défilé.
L’Union Nationale des Parachutistes de Lyon était représentée par deux de ses membres dont l’un a prononcé à l’Hôtel de Ville un discours au nom du Comité de Liaison des Anciens Combattants du Rhône, discours orienté sur le devoir de mémoire et la jeunesse. Des élèves du collège Henri Longchambon de Lyon 8è assistaient à cette cérémonie.
Dans son discours, le maire de Lyon, Gérard Collomb, a souligné l’importance de ce devoir de mémoire pour faire face aux défis d’aujourd’hui : « Aujourd’hui comme hier, il faut que les plus audacieux, que les plus lucides se lèvent pour dire qu’il n’est nulle fatalité au déclin, qu’il est toujours possible de changer le cours du destin, de susciter une dynamique nouvelle. Il y faut simplement, comme lors de la Seconde Guerre mondiale, une immense volonté« , a-t-il ajouté.

Photos de Michel Nielly (le Progrès), blogs de Gérard Collomb, d’Anne Bruinera (Adjointe au Maire de Lyon), Lyon Mag, Jean-Michel B., … Nous les remercions.

 

Publicités